NOUVELLES
05/04/2016 06:42 EDT | Actualisé 06/04/2016 05:31 EDT

Le dispositif d'enregistrement retiré de l'avion écrasé aux Îles-de-la-Madeleine

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA

Les enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) ont retiré le dispositif d'enregistrement de l'avion qui s'est écrasé aux Îles-de-la-Madeleine et qui a fait sept morts la semaine dernière. Le dispositif a été transporté aux bureaux d'Ottawa.

Un texte de Jean-François Deschênes

Selon la porte-parole du BST, Julie Leroux, le dispositif semble intact, mais comme il ne s'agit pas d'un appareil conventionnel, les enquêteurs ne savent pas encore quelles sont les informations qu'ils retrouveront à l'intérieur. Les enquêteurs devront rencontrer le fabricant, Wi-Flight, pour extraire les données.

Julie Leroux affirme que les enquêteurs ont confiance de trouver des informations précieuses. « Il va falloir attendre encore un peu pour voir si ça va nous aider dans notre enquête. »

Il y a des chances qu'on puisse avoir de la bonne information, mais nous, pour l'instant, on n'est pas équipé à notre laboratoire pour extraire cette information-là.

Julie Leroux, porte-parole, Bureau de la sécurité des transports du Canada

Le travail d'analyse et d'examen des débris de l'avion commencera bientôt au laboratoire et durera plusieurs mois. L'enquêteur Mike Cunningham, qui possède plus de 30 ans d'expérience, a été désigné comme enquêteur principal.

Galerie photo Écrasement d'avion aux Îles-de-la-Madeleine Voyez les images