NOUVELLES
05/04/2016 11:49 EDT | Actualisé 06/04/2017 01:12 EDT

Espagne: Fausse alerte à la bombe, un avion dérouté, trois arrestations

Trois personnes soupçonnées d'être à l'origine d'une fausse alerte à la bombe qui avait forcé un avion à revenir se poser à Madrid, escorté d'un chasseur de l'armée de l'air, ont été arrêtés, a annoncé mardi la police espagnole.

Le 14 décembre, un vol de la compagnie brésilienne TAM avec 315 passagers à bord et 16 membres d'équipage recevait l'ordre de revenir à Madrid 90 minutes après son décollage vers Sao Paulo, après que les autorités aéroportuaires aient reçu un appel d'un homme affirmant qu'une bombe se trouvait à bord, raconte la police dans un communiqué.

L'homme, qui s'exprimait en espagnol avec un accent arabe, avait évoqué ce vol avant d'annoncer "aujourd'hui des gens vont mourir" et "Allaou Akbar".

Les passagers avaient été évacués et l'avion fouillé, mais aucune bombe n'avait été retrouvée.

Une enquête policière a déterminé que l'appel avait été passé depuis une cabine téléphonique d'une ville de la région de Cuenca, dans le centre de l'Espagne. Les policiers ont arrêté deux hommes et une femme qu'ils soupçonnent d'être responsables de cette fausse alerte.

Les trois suspects étaient liés à une Brésilienne qui se trouvait à bord de l'avion et qui n'avait pas pu entrer en Espagne en raison d'une ordonnance d'un tribunal suisse, ajoute le communiqué de la police, sans autre précision.

Ils ont été accusés de troubles à l'ordre public et pourraient être tenus responsables des coûts liés à cette fausse alerte, initialement estimés à plus de 200.000 euros, selon la police.

ds/ger/fjb