NOUVELLES
05/04/2016 19:32 EDT | Actualisé 06/04/2017 01:12 EDT

Champions de leur section, les joueurs des Panthers ont célébré calmement

MONTRÉAL — Pour une organisation dont les championnats de section se comptent à l'aide d'une seule main, les Panthers de la Floride n'ont pas fait trop de bruit, ni même trop de cas du fait qu'ils se soient assurés de terminer au premier rang dans la section Atlantique mardi soir. Tous savent qu'il y a encore beaucoup de travail à accomplir.

Ça n'a toutefois pas empêché les joueurs de Gerard Gallant de faire attendre les journalistes, car ils tenaient quand même à connaître le sort de leurs grands rivaux de la côte occidentale de la Floride. Or, les Rangers de New York leur ont fait plaisir en prenant la mesure du Lightning de Tampa Bay 3-2.

Avec 101 points, les Panthers ne peuvent plus être rattrapés et ils joueront contre l'équipe qui terminera au septième rang au classement de l'Association Est.

«Nous voulions confirmer ce titre aussi rapidement que possible, a reconnu Roberto Luongo, qui a livré une solide performance. C'est bon de savoir que nous n'avons pas à nous préoccuper de cela lors de nos deux derniers matchs.

«Mais nous ne voulons pas être trop heureux non plus, a-t-il enchaîné. Le plus dur du boulot est encore devant nous. Nous sommes satisfaits de ce que nous avons accompli, mais la vraie saison va commencer la semaine prochaine. Ce seront des moments emballants pour notre équipe.»

Luongo a eu un gros mot à dire dans la victoire des Panthers de 4-1 mardi. Moins énergiques après une séquence de trois matchs en quatre soirs, les visiteurs ont offert plusieurs bonnes chances de marquer au Canadien. Mais le gardien montréalais s'est montré intraitable.

«Nous avons joué hier soir, nous sommes arrivés tard et les gars manquaient de jambes en début de match. Mais parfois, le gardien doit faire son travail. Mes coéquipiers m'ont souvent sorti d'embarras cette saison et je n'ai fait que tenir le fort pendant une période et demie», a-t-il expliqué avec modestie.

Son entraîneur lui a toutefois rendu un hommage bien senti.

«C'est un bel honneur que de remporter le titre de notre section, a admis Gallant. Nous n'avons pas joué un grand match, mais 'Loui' nous a gardé dans la rencontre pendant les deux premières périodes.»

Particulièrement satisfait de la contribution de ses quatre trios, Gallant souhaite maintenant que ses joueurs maintiennent leur vigueur lors des deux matchs qu'il leur reste.

«Il faut faire preuve de combativité, car c'est en jouant avec mollesse que l'on risque des blessures. Nous voulons être combatifs et gagner nos deux matchs pour amorcer les séries sur une note positive.»

Même le jeune Aleksander Barkov, auteur du premier but de la rencontre après seulement dix secondes de jeu, a rappelé qu'il y avait encore loin de la coupe aux lèvres.

«C'est certain que c'est agréable d'avoir assuré le premier rang, mais il nous faut gagner 16 autres matchs.»