NOUVELLES
05/04/2016 05:30 EDT | Actualisé 06/04/2017 01:12 EDT

Algérie: l'industriel Issad Rebrab acquiert le groupe de presse El Khabar

L'industriel algérien Issad Rebrab, première fortune du pays, a acquis le groupe de presse El-Khabar pour un montant d'environ 40 millions d'euros, a-t-on appris mardi auprès du groupe.

El Khabar possède l'un des principaux quotidiens algériens (300.000 exemplaires), la chaîne de télévision KBC, une imprimerie et une société de diffusion.

Issad Rebrab est déjà propriétaire du quotidien francophone Liberté, dont la diffusion s'élève à 100.000 exemplaires.

Son groupe, Cévital, emploie 12.000 personnes dans l'électronique, la sidérurgie, l'électroménager et le BTP. Il a récemment fait des acquisitions en France (le fabricant de portes et fenêtres Oxxo, le spécialiste de d'électroménager Fagor-Brandt) et en Italie (les aciéries Lucchini).

Le quotidien El-Khabar est le naviral-amiral du groupe éponype créé en 1990 par 18 journalistes dans le cadre du "printemps démocratique" lorsque l'Algérie était sortie du régime du parti unique et de la presse exclusivement étatique.

El-Khabar, El-Watan et Le Soir d'Algérie avaient constitué le premier noyau de la "presse indépendante" algérienne, non rattaché ni au gouvernement ni aux partis politiques ni aux hommes d'affaires.

Le paysage audiovisuel reste le monopole de l'Etat en Algérie. Après le "printemps arabe" en 2011, des chaînes privées ont été autorisées à s'installer mais elles sont toutes de droit étranger. Les principales d'entre elles ont été créées par les journaux: KBC par El Khabar, Ennahar TV par Enahar ou Echourok TV par Echourok.

La création de KBC a fragilisé la situation financière de El Khabar dans un contexte marqué par la contraction du marché publicitaire. Ceci explique la vente du groupe, selon des sources syndicales internes.

ao/abh/jri