NOUVELLES
04/04/2016 07:02 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

USA: défaite des conservateurs à la Cour suprême sur le découpage électoral

La Cour suprême des Etats-Unis a infligé lundi un violent revers aux conservateurs qui souhaitaient modifier une règle cruciale de découpage électoral, qui aurait favorisé les circonscriptions à la population majoritairement blanche.

Les juges de la haute cour ont maintenu à l'unanimité que la règle "Une personne = un vote" ne contrevient pas à un découpage des circonscriptions électorales en fonction de leur population totale et non en fonction du nombre d'habitants ayant le droit de voter.

Derrière ce débat très pointu se cachaient des enjeux énormes, et notamment la représentativité de la population d'origine hispanique, qui a un poids démographique croissant dans la société américaine.

Concrètement, les huit juges de la Cour suprême étaient appelés à trancher la question suivante: dans le principe fondamental "Une personne = un vote", que recouvre exactement le terme "une personne" ?

En effet, aux Etats-Unis, des dizaines de millions d'enfants, d'immigrés, de prisonniers, d'anciens condamnés ou de handicapés mentaux sont interdits de voter. Ils ne sont pas moins recensés.

Actuellement le découpage électoral effectué par les Etats se fonde sur le recensement de la population totale: toutes les personnes sont donc comptabilisées pour dessiner la carte des circonscriptions électorales.

A l'opposé, les conservateurs qui avaient saisi la Cour suprême exigeaient un découpage électoral prenant seulement en compte les électeurs potentiels.

seb/bdx