NOUVELLES
04/04/2016 10:17 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Une entreprise japonaise investit 1 million $ dans le théâtre Le Diamant

MONTRÉAL — L'entreprise japonaise Kabuchan International a annoncé lundi un investissement d'un million de dollars dans le théâtre de l'artiste Robert Lepage, Le Diamant.

Le président de la société japonaise, Takeya Kaburaki, s'est rendu à Québec — où sera construit le théâtre — pour annoncer le partenariat qui vise à «favoriser et encourager les échanges artistiques et culturels entre le Québec et le Japon».

L'annonce a été faite en compagnie de la vice-première ministre du Québec, Lise Thériault, et du ministre de la Culture, Luc Fortin, qui se sont réjouis de cette entente qui, ont-ils affirmé, contribue à «faire rayonner l'expertise québécoise» et à «créer des occasions d'affaires et des retombées» pour les Québécois.

Kabuchan International est une entreprise spécialisée dans l'importation de produits agro-alimentaires. Selon le gouvernement, elle se procure des milliers de billets d'événements culturels québécois qu'elle offre aux quelque deux millions de membres de son club de consommateurs.

Par voie de communiqué, M. Kaburaki a parlé d'un projet «enthousiasmant» qui «offrira une visibilité à de nombreux artistes de diverses disciplines».  

D'autres entreprises du secteur privé avaient précédemment annoncé des contributions, dont Bell et BMO Groupe financier.

L'implication du gouvernement du Québec dans le projet a fait couler beaucoup d'encre depuis 2012. Le gouvernement libéral de Jean Charest avait annoncé cette année-là qu'il verserait un montant de 30 millions $ dans le projet artistique de M. Lepage. Or, La Presse Canadienne avait appris en décembre 2014 que le gouvernement Couillard envisageait l'idée d'annuler l'investissement, ce qui aurait mis en péril le projet. Finalement, en avril 2015, la ministre de la Culture de l'époque, Hélène David, avait annoncé l'octroi de la subvention.

La Ville de Québec a elle-même investi un montant de 7 millions $ pour le théâtre.

«Les efforts du public et du privé constituent un important levier pour le développement des arts et de la culture québécoise. (...) J'aspire à ce que ce modèle de philanthropie culturelle gagne en importance, car c'est une excellente façon de donner au milieu des arts de la scène des moyens à la mesure de ses rêves et de ses ambitions», a déclaré le ministre Fortin.

Le théâtre de 600 places, qui sera érigé dans le Vieux-Québec, présentera des oeuvres de la compagnie de M. Lepage, Ex Machina, ainsi que des spectacles d'opéra et de cirque. L'établissement devrait ouvrir ses portes en 2017.