NOUVELLES
04/04/2016 07:54 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Un maire français est condamné en lien avec une tempête qui avait fait 29 morts

PARIS — Un ancien maire qui avait ignoré les risques d'inondations en encourageant le développement dans sa ville sur les côtes de l'Atlantique a été condamné lundi à deux ans de prison avec sursis par une cour d'appel française.

Les digues usées avaient finalement cédé en 2010, lors d'une tempête qui avait fait 29 morts.

La tempête Xynthia qui avait traversé la municipalité de La-Faute-sur-Mer avait ravagé des milliers de résidences et détruit des parcs à huîtres, en plus de causer des inondations dans des ports.

La catastrophe avait provoqué une flambée de critiques sur l'efficacité des digues vieillissantes près des côtes.

Après la décision de la cour, à Poitiers, dans l'est de la France, l'ancien maire René Marratier a admis aux journalistes qu'il avait commis «certaines erreurs», soulignant qu'il vivait un «enfer» depuis les événements.

La cour d'appel a aussi interdit à M. Marratier de travailler en tant que fonctionnaire.