NOUVELLES
04/04/2016 03:32 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Trois soldats azerbaïdjanais auraient été tués depuis 24 heures

BAKOU, Azerbaïdjan — Trois soldats azerbaïdjanais ont été tués au cours des 24 dernières heures, lors de combats dans la région séparatiste du Haut-Karabakh, a fait savoir lundi le ministère de la Défense de l'Azerbaïdjan.

Le porte-parole du ministère, Vagif Dargyakhly, a affirmé à l'Associated Press que les rebelles ont bombardé les position azerbaïdjanaises et des villages situés près de la ligne de front en dépit du cessez-le-feu unilatéral annoncé par son gouvernement.

Il accuse les miliciens karabakhs d'avoir utilisé des mortiers de fort calibre et des lance-grenades pendant la nuit.

Le Haut-Karabakh est une région de l'Azerbaïdjan occupée par les troupes arméniennes et des milices locales depuis la guerre de 1994. Le conflit est alimenté par les tensions toujours fortes entre chrétiens arméniens et musulmans azerbaïdjanais.

Une flambée de violence a coûté la vie à un garçon et une trentaine de combattants des deux camps depuis samedi. Il s'agit des pires combats depuis la guerre de 1994.

Un porte-parole du ministère arménien de la Défense, Artsrun Ovannistan, a déclaré lundi que les progrès réalisés pendant la nuit par les miliciens karabakhs leur ont permis de «libérer de nouvelles positions».

Des dirigeants autoproclamés du Haut-Karabakh ont dit que les combats se sont intensifiés dans le sud-est et de le nord-est lundi matin. Ils accusent les forces azerbaïdjanaises d'avoir utilisé des lance-roquettess Grad.