NOUVELLES
04/04/2016 04:58 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Pologne: la crise constitutionnelle risque de frapper les investissements étrangers (Moody's)

Le conflit autour du Tribunal constitutionnel en Pologne risque de frapper les investissements étrangers dans ce pays, poids lourd économique d'Europe centrale, a averti lundi l'agence de notation Moody's.

"La crise constitutionnelle augmente les risques politiques et peut altérer le climat d'investissement", a prévenu l'agence dans un communiqué, en constatant que les entrées nettes d'investissements étrangers ont baissé au cours des derniers mois, tandis que les sorties ont fortement augmenté.

"En janvier, la Pologne a noté une sortie nette de 3,1 milliards de dollars", soit la deuxième somme la plus importante après celle enregistrée en 2008, en pleine crise économique mondiale, selon le communiqué.

"La Pologne dépend dans une large mesure des investissements étrangers", a souligné l'agence en ajoutant que la dette extérieure de ce pays s'était chiffrée l'an dernier à 68,9% du PIB.

Un bras de fer oppose le Tribunal constitutionnel polonais aux conservateurs du parti Droit et Justice (PiS), au pouvoir depuis novembre. Début mars, le Tribunal avait jugé non conformes à la Constitution les principales dispositions d'une nouvelle loi sur son fonctionnement, décision que le gouvernement refuse de reconnaître.

La Commission européenne a lancé pour sa part une procédure inédite de vérification si les règles démocratiques d'un Etat de droit ne sont pas violées en Pologne.

L'agence Moody's avait déjà averti la Pologne en janvier qu'un nouvel impôt sur les banques, introduit par le gouvernement de PiS, menaçait la rentabilité du secteur ainsi que la croissance économique globale du pays.

La Pologne s'est vue aussi, pour la première fois depuis un quart de siècle, dégradée par une grande agence de notation, Standard and Poor's (SP) ayant baissé d'un cran en janvier la note polonaise à long terme en devises à "BBB+", assortie d'une "perspective négative".

Avec ses 38 millions d'habitants, la Pologne constitue de loin la plus grande économie d'Europe centrale et de l'Est. Son Produit intérieur brut (PIB) a progressé de 3,6% l'an dernier et le gouvernement table sur une croissance de 3,8% en 2016.

mas/mrm/mr

MOODY'S CORP.