NOUVELLES
04/04/2016 10:56 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

"Panama Papers" : les Pays-Bas ouvrent une enquête

Le fisc néerlandais va ouvrir une enquête après la publication dans la presse internationale des "Panama papers", vaste système d'évasion fiscale opérée par un cabinet d'avocats panaméens, a annoncé lundi le ministère des Finances.

"Le fisc va enquêter sur les données pertinentes pour les Pays-Bas" et les examiner "afin de déterminer si certaines sont valables pour l'imposition", a-t-il précisé dans un communiqué.

Les Pays-Bas, souvent accusés d'accorder des avantages fiscaux à des multinationales, "estiment qu'il est essentiel de combattre l'évasion fiscale et la fraude", a ajouté le ministère.

Les deux quotidiens néerlandais associés au projet, Trouw et Financieel Dagblad (FD), n'ont pas encore publié de noms de personnalités néerlandaises concernées.

Deux trusts --structure juridique permettant à des personnes physiques ou des sociétés de transférer des actifs à une personne de confiance qui les gèrera-- seraient néanmoins concernés, assure notamment le quotidien Trouw.

Ces deux "sociétés boîtes aux lettres" auraient joué un rôle dans des paiements effectués à des sociétés de marketing sportif en Amérique latine dans le cadre du scandale de corruption de la Fifa, assure le quotidien.

La banque nationale néerlandaise (DNB) avait ouvert une enquête en début d'année sur le rôle de plusieurs de ces structures et du "risque de blanchiment d'argent dans le football professionnel", a ajouté le ministère.

La banque va inclure "ces nouvelles révélations dans son enquête", a assuré le ministère, soulignant que les résultats doivent être publiés avant l'été.

L'enquête des "Panama papers", réalisée par une centaine de journaux, a révélé des avoirs dans des paradis fiscaux de 140 responsables politiques, stars du football ou milliardaires, suscitant une onde de choc mondiale.

mbr/jkb/ger