NOUVELLES
04/04/2016 12:08 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

"Panama Papers": le parquet et le fisc ouvrent des enquêtes en Espagne

Le parquet et le fisc espagnols ont annoncé lundi l'ouverture d'enquêtes suite aux révélations de l'affaire "Panama papers", respectivement pour blanchiment et évasion fiscale.

"Nous avons ouvert une enquête avec tous les moyens dont nous disposons pour analyser les informations" divulguées par une centaine de journaux dans le monde et provenant du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, a annoncé le directeur du fisc, Santiago Menendez, à la télévision espagnole.

Le parquet de l'Audience nationale, juridiction spécialisée notamment dans la grande délinquance économique et financière, "a ouvert une enquête pour blanchiment, visant le cabinet d'avocats" Mossac Fonseca, avait déclaré un peu plus tôt un responsable du parquet à l'AFP.

Ce responsable a précisé que l'enquête porterait sur les activités de blanchiment d'argent au profit de clients du cabinet panaméen résidant en Espagne.

Ces enquêtes font suite à la publication par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) d'une série de noms de personnalités espagnoles ou résidant en Espagne qui auraient pu se servir de ce cabinet pour éviter de payer des impôts dans ce pays.

Parmi les clients du cabinets figurent notamment le joueur de football star du Barça Lionel Messi et son père Jorge, qui doivent déjà comparaître en mai devant un tribunal catalan, justement pour évasion fiscale par le biais de sociétés fictives.

La tante du roi Felipe VI, Pilar de Borbon, et le cinéaste Pedro Almodovar figurent également sur cette liste.

mck/pmr/ger/fjb