NOUVELLES
04/04/2016 11:12 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Manifestation contre les régimes de retraite à deux vitesses

MONTRÉAL — Quelques centaines de syndiqués manifestent présentement au centre-ville de Montréal pour demander une loi pour interdire les régimes de retraite à deux vitesses.

Le principe de l'adoption d'un régime de retraite moins généreux pour les futurs employés, souvent un régime de retraite à cotisations déterminées plutôt qu'à prestations déterminées, devient de plus en plus fréquent dans les entreprises privées, a déploré en entrevue Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ, au départ de la marche.

Des syndiqués du centre de distribution de chez Brault et Martineau participent justement à cette marche. La question d'un régime de retraite moins généreux pour les futurs employés est justement au coeur du conflit avec l'employeur. Des syndiqués du producteur de ciment Lafarge Holcim, aussi concernés par la question, y participent également.

Les syndicats ont déjà tenté, en vain, de faire reconnaître par les tribunaux que ce genre de clause était discriminatoire, parce qu'elle créait deux catégories d'employés, a fait valoir le numéro deux de la FTQ.

Il invite donc le gouvernement Couillard à régler la question en modifiant la Loi sur les normes, de façon à préciser que de telles clauses interdisant la discrimination dans la loi touchent aussi les régimes de retraite.