NOUVELLES
04/04/2016 05:41 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Les Oilers diront adieu à leur domicile mercredi

L'amphithéâtre circulaire en béton situé dans le nord-est de la ville accueillera son dernier match des Oilers d'Edmonton, mercredi, en accueillant les Canucks de Vancouver.

Il n'était pas voulu. Il est arrivé en retard, il a nécessité des investissements majeurs et il a été utilisé plus longtemps que prévu. Mais si le Rexall Place - autrefois le Skyreach Centre et le Northlands Coliseum - était un invité non-désiré, il s'est avéré être une hôte parfait pendant presque 42 ans parsemés de hauts et de bas.

Les amateurs et les anciens joueurs diront au revoir à l'édifice que les habitants d'Edmonton ne croyaient pas nécessaire au début des années 1970. À l'époque, les citoyens avaient refusé à deux reprises que la ville ne s'implique dans la construction d'un nouvel aréna visant à remplacer le Edmonton Gardens de 7000 places.

Mais lorsque les Oilers et l'Association mondiale de hockey ont pris leur envol en 1971, et alors que les Jeux du Commonwealth allaient éventuellement être présentés dans la capitale de l'Alberta, les élus municipaux ont réalisé qu'un nouvel amphithéâtre était nécessaire.

L'Association d'exposition d'Edmonton a payé la facture avec l'aide du gouvernement provincial et du gouvernement fédéral. Les différents parties ont choisi de l'établir sur un terrain de cinq hectares en 1973. 

Les problèmes ont ensuite commencé. Le sol était instable. Les travailleurs de la construction ont fait la grève. L'acier n'était pas au rendez-vous. Les coûts sont passés de 10 à 18 millions $ CA.

Les ennuis ont fait l'objet de blagues. Les Oilers et leurs partisans se sont tout de même installés dans le nouvel édifice, grandissant avec l'équipe de l'Association mondiale jusqu'à ce que le propriétaire Peter Pocklington change tout en 1978 en faisant l'acquisition d'un adolescent du nom de Wayne Gretzky -- celui qui allait populariser l'édifice.

À la rentrée, les Oilers emménageront dans le tout nouveau Rogers Place, un amphithéâtre ultramoderne de 18 500 places construit en plein centre-ville d'Edmonton. À noter que la patinoire réputée pour la meilleure glace de la LNH sera déménagée et installée dans le nouvel aréna.