NOUVELLES
04/04/2016 11:31 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Le Pentagone confirme la mort d'un chef shebab en Somalie

Le Pentagone a confirmé lundi la mort de Hassan Ali Dhoore, un chef shebab, lors d'une frappe aérienne américaine en fin de semaine dernière en Somalie.

"Le ministère de la Défense a confirmé qu'Hassan Ali Dhoore, un haut responsable d'Al-Shebab, affiliée d'Al-Qaïda en Somalie, a trouvé la mort lors d'une frappe de l'armée américaine en Somalie menée le 31 mars", a indiqué Peter Cook, porte-parole du Pentagone, lors d'un point presse.

"Il a planifié et supervisé des attentats qui ont causé la mort d'au moins trois ressortissants américains", a-t-il relevé.

La semaine dernière, M. Cook avait annoncé qu'une frappe par drone visant Dhoore avait été menée, sans préciser explicitement que la cible avait été tuée. Mais il avait parlé de l'homme au passé.

Hassan Ali Dhoore "était membre" de la branche de renseignement des shebab, avait-il détaillé. Il "était aussi directement responsable de l'attaque du 27 mars 2015 sur l'hôtel Maka ak-Mukarram de Mogadiscio", qui a tué "15 personnes dont un Somali-Américain".

Selon M. Cook, "il était en train de préparer des attaques contre des citoyens américains à Mogadiscio".

Les shebab ont multiplié les attaques de grande ampleur depuis le début de l'année, tirant bénéfice de l'apathie de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom) et de la fragilité du gouvernement central somalien.

Début mars, les forces américaines avaient déjà mené une importante offensive contre les shebab, tuant notamment plus de 150 d'entre eux dans le bombardement sur un camp.

wat/elm/bdx