NOUVELLES
03/04/2016 22:10 EDT | Actualisé 04/04/2017 01:12 EDT

Le champion sud-coréen Noh Jun-kyu décède des suites d'un cancer

Le champion sud-coréen de short-track Noh Jin-Kyu est décédé des suites d'un cancer des os à l'âge de 23 ans, a annoncé sa famille lundi.

La soeur de Noh, la patineuse de vitesse Noh Seon-yeong, a posté sur la page Facebook de son frère l'annonce de sa mort dimanche soir.

Noh Jin-kyu avait atteint les sommets de son sport à 18 ans en reportant le classement général des Mondiaux-2011 à Sheffield (Angleterre).

La même année, le Sud-Coréen avait établi deux records du monde sur 1.500 m et 3.000 m qui restent toujours les temps de référence mondiaux.

Noh s'était vu diagnostiquer une tumeur bénigne à l'épaule gauche en 2013 mais avait renoncé à une opération pour pouvoir concourir aux jeux Olympiques de Sotchi en 2014.

Mais il n'avait pu prendre part aux JO en Russie en raison d'une fracture à l'épaule gauche à l'entraînement.

En janvier 2014, Noh avait finalement subi une intervention à l'épaule au cours de laquelle les médecins ont découvert une turmeur maligne de 13 centimètres.

A la suite de l'annonce de sa mort, quelques champions actuels et passés de short-track lui ont rendu hommage.

"Le short-track a perdu un de ses plus grands (représentants) aujourd'hui", a déclaré sur Twitter le patineur américain J.R. Celski, triple médaillé olympique et détenteur du record du monde du 500 m.

"Si triste d'apprendre pour Noh Jin-kyu. Il nous manquera", a tweeté le champion olympique néerlandais, Jorien ter Mors.

sh/gh/ds/dhe