NOUVELLES
04/04/2016 04:45 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

L'armée syrienne continue à talonner le groupe armé État islamique

BEYROUTH — L'armée syrienne et les milices qui lui sont alliées continuaient lundi à talonner le groupe armé État islamique dans le centre du pays, au lendemain de la capture de la ville de Qaryatain par les forces gouvernementales.

La prise de Qaryatain a été rendue possible par des frappes aériennes russes, une semaine après que la ville archéologique de Palmyre ait elle aussi été reprise aux djihadistes.

L'agence de presse officielle SANA rapporte lundi que les combats se déroulaient autour de Qaryatain, ainsi qu'à l'est et au nord de Palmyre.

La chute de Qaryatain prive le groupe armé État islamique d'une base importante dans le centre de la Syrie. La ville pourrait maintenant être utilisée par les forces gouvernementales pour attaquer les secteurs contrôlés par les djihadistes près de la frontière avec l'Irak.

Qaryatain se trouve environ à mi-chemin entre Damas et Palmyre. La ville accueillait précédemment une importante population chrétienne. Plusieurs chrétiens ont toutefois fui devant l'avancée des djihadistes.

Par ailleurs, un dirigeant d'Al-Qaïda en Syrie a apparemment été tué lors de frappes aériennes dans la province d'Idlib dimanche soir, en compagnie de 21 autres militants. Le SITE Intelligence Group dit qu'Abou Firas al-Souri a été tué par une frappe américaine, mais l'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, rapporte que les avions étaient plutôt russes ou syriens.

Al-Souri est l'ancien porte-parole du Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda. Il est aussi l'ancien représentant d'Oussama ben Laden au Pakistan. Il aurait rencontré l'ancien leader du groupe en Afghanistan dans les années 1980.