VIVRE
04/04/2016 03:50 EDT | Actualisé 05/04/2016 04:29 EDT

L'importance d'avoir de bonnes nuits de sommeil

On ne compte plus les études réalisées sur le sujet. On en parle à la télé, on l'explique dans les livres, on en discute à la radio: le sommeil et ses bienfaits ne font assurément plus de doute. Si le corps se doit physiquement de s'arrêter plusieurs heures chaque jour, il en va de même pour la tête qui fait parfois des caprices lorsque vient l'heure de s'assoupir. Encore plus que de dormir, il est indispensable de BIEN dormir.

Le sommeil et la performance

Pour Dino Masson, kinésiologue, entraîneur et fondateur de YUL Fitness, le sommeil fait partie de l'éducation et des préoccupations post-entraînement. Que ses clients soient des athlètes, des gens qui aiment bouger ou des sportifs débutants, c'est un sujet qu'il aborde au quotidien lorsqu'il entame chaque séance d'entraînement par l'éternelle question « As-tu bien dormi ? »

« Les athlètes qui dorment moins de 8 heures par nuit ont 1.7 fois plus à risque de se blesser, explique-t-il d'emblée. Le manque de sommeil diminue la performance, augmente le risque de blessure et modifie le temps de réaction (on ne veut tout simplement pas imaginer Price ou Federer réagir moins rapidement parce qu'ils auraient passé une mauvaise nuit!) Le manque de sommeil diminue aussi la précision en plus de saboter les entraînements. »

Ainsi, bien dormir, en plus de contrecarrer tous ces effets nuisibles, permet à l'athlète comme au commun des mortels de briller dans la vie de tous les jours comme en entraînement.

« Un sommeil réparateur permet de meilleures performances, augmente la masse musculaire, diminue le cortisol, gonfle la libido et réduit grandement les risques de maladies. »

Se préparer à bien dormir

Si nous rêvons tous de belles longues nuits à dormir d'un sommeil réparateur, les nuits et les soirées sans stimulants ou sans soucis ne se pointent malheureusement pas le bout du nez de manière quotidienne. Heureusement, il existe des petits trucs à essayer en soirée, dans le but de se détendre avant d'aller dormir et de réduire l'anxiété du sommeil.

« Il est conseillé de prendre une minute chaque soir pour planifier sa journée du lendemain, explique Dino Masson. On ira alors dormir avec une ou plusieurs choses de moins à penser. »

«Écrire sur un bout de papier trois choses ou trois moments vécus pendant la journée qui nous rendent reconnaissants est aussi une belle habitude à prendre qui contribuera à diminuer le stress du sommeil.»

Au point de vue de la nutrition, il est prouvé que manger une collation haute en gras et protéine contribue à contrer les effets indésirables de la baisse de sucre matinal. « On peut, par exemple, manger un morceau de fromage, un peu de beurre d'arachide ou boire un frappé de protéines avant d'aller dormir. »

Et surtout, on évite l'alcool, la caféine ou tout autre liquide en grande quantité avant d'aller divinement roupiller.

Galerie photo Les 13 commandements du sommeil Voyez les images