NOUVELLES
04/04/2016 13:47 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Fuite de l'oléoduc Keystone de TransCanada au Dakota du Sud

CALGARY — TransCanada a fermé son oléoduc Keystone, en fin de semaine, à la suite d'un déversement survenu dans le Dakota du Sud, a indiqué lundi l'entreprise de Calgary.

Selon un porte-parole de TransCanada, c'est un propriétaire du Dakota qui a observé certains signes d'un déversement, samedi midi, et qui en a informé la compagnie. L'oléoduc, qui achemine environ 500 000 barils de pétrole par jour, a été fermé quelques minutes plus tard, a indiqué Mark Cooper. Une équipe a été aussitôt dépêchée sur place, a-t-il soutenu.

Cet incident survient alors que TransCanada tente de faire accepter au Canada son projet d'oléoduc Énergie Est, qui acheminerait vers l'est, sur 4600km, du pétrole de l'Alberta jusqu'aux raffineries et au port de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

La compagnie n'a pas déterminé encore la source du déversement au Dakota ni la quantité de pétrole déversé. TransCanada soutient que le déversement a touché «une petite surface», sans impact apparent sur l'environnement.

L'accident a été signalé à environ six kilomètres de la station de pompage de Freeman, située à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Sioux Falls, la métropole du Dakota du Sud. TransCanada dit avoir prévenu les propriétaires de la région et les autorités locales, de même que les agences gouvernementales concernées.

L'oléoduc Keystone transporte du pétrole de Hardisty, en Alberta, vers le Manitoba, à l'est, puis vers le sud, pour les marchés du Midwest américain et jusqu'à la côte du golfe du Mexique, pour raffinage ou exportation.

TransCanada a indiqué lundi qu'elle fermait jusqu'à au moins vendredi la section de l'oléoduc entre Hardisty et Cushing, en Oklahoma, et les terminaux de l'Illinois; la section américaine qui se rend jusqu'au golfe du Mexique demeure ouverte.

L'entreprise canadienne a subi un dur revers dans ses efforts d'expansion, en novembre dernier, lorsque le président américain Barack Obama a rejeté le projet d'oléoduc Keystone XL, qui devait relier Hardisty au Nebraska, où il rejoindrait l'oléoduc existant Keystone.