NOUVELLES
04/04/2016 03:57 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Des affrontements violents éclatent dans la capitale de la République du Congo

BRAZZAVILLE, Congo — Des échanges nourris de tirs étaient entendus lundi matin dans la capitale de la République du Congo.

Un représentant du gouvernement a dit que les affrontements mettent aux prises des policiers et des miliciens.

La fusillade se calmait par moments et semblait concentrée dans les quartiers de Bacongo et de Makelekele, dans le sud de Brazzaville.

Le représentant gouvernemental a expliqué, sous le couvert de l'anonymat, que les policiers affrontent des miliciens surnommés les «ninjas». Cette milice comptait parmi les principales factions antigouvernementales pendant la guerre civile de 1998-1999. Elle a signé un cessez-le-feu en 1999, avant de reprendre les armes au début des années 2000 pour réclamer un plus grand rôle politique et militaire.

Un nouvel accord de paix est intervenu en 2003 entre le gouvernement et les miliciens. L'ancien chef de la milice, Frédéric Bitsangou, a obtenu un poste ministériel au sein du gouvernement.

Les violences de lundi surviennent quelques semaines après la réélection du président Denios Sassou N'Guesso, qui gouverne ce pays d'Afrique centrale depuis 1979.