NOUVELLES
04/04/2016 12:31 EDT | Actualisé 05/04/2017 01:12 EDT

Coop Carbone lance un effort de réduction des GES dans le secteur agricole

MONTRÉAL — L'idée de récupérer le méthane produit par les animaux de ferme et de s'en servir pour propulser les véhicules qui transportent la production agricole fait un pas de plus de la table à dessin vers la réalisation.

Coop Carbone a lancé lundi son projet Agro Carbone qui vise à développer ce genre d'outil de réduction de gaz à effet de serre dans le secteur agricole que les producteurs eux-mêmes ne pourraient développer, faute de moyens sur une base individuelle.

L'objectif est de dégager des solutions pouvant servir à l'ensemble des producteurs.

Les premiers efforts d'Agro Carbone seront dirigés vers la production laitière et se pencheront, notamment, sur la possibilité de capter le méthane produit par le lisier des vaches laitières et sa transformation en carburant qui serait utilisé par les camions qui transportent le lait.

Les promoteurs du projet notent que de telles solutions technologiques pourraient s'étendre à d'autres productions, dont la production porcine.

Le secteur agricole est responsable à lui seul de près de 10 pour cent des émissions de gaz à effet de serre du Québec, surtout en raison du transport et de la production animale.

Le projet est doté d'un financement initial d'environ 400 000 $, dont 210 000 $ provenant du Fonds vert, annoncés lundi par les ministres de l'Environnement, David Heurtel, et de l'Agriculture, Pierre Paradis.

Le reste des sommes provient notamment de la Coop Fédérée, du Fondaction CSN et du Mouvement Desjardins, qui sont parmi les membres fondateurs de la Coop Carbone.