NOUVELLES
02/04/2016 12:39 EDT | Actualisé 03/04/2017 01:12 EDT

Nouveaux combats entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan pour le Haut-Karabakh

BAKOU, Azerbaïdjan — Au moins 30 soldats et un garçon de 12 ans ont été tués, samedi, après que de violents combats eurent éclaté entre les forces arméniennes et azerbaïdjanaises concernant la région autonome du Haut-Karabakh.

Il s'agit du pire affrontement à survenir depuis que la guerre pour le contrôle de ce territoire montagneux a pris fin en 1994. Appartenant officiellement à l'Azerbaïdjan, le Haut-Karabagh est actuellement sous le joug des forces arméniennes locales et de l'armée arménienne.

Les troupes de l'Arménie occupent également plusieurs sites à l'extérieur du Haut-Karabakh. Les deux camps sont séparés par une zone démilitarisée, mais les échauffourées ont été fréquentes au cours des dernières années.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont mutuellement accusés d'être responsable de l'incident de samedi.

Dans un communiqué, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a déclaré que 12 de ses soldats étaient devenus des «shahids», le nom donné aux martyrs musulmans, et que l'un de ses hélicoptères avait été abattu. Il a aussi affirmé que plus de 100 soldats arméniens avaient perdu la vie ou été blessés durant les combats et que six chars d'assaut ainsi que 15 positions d'artillerie avaient été détruits.

Le président de l'Arménie, Serge Sarkissian, a pour sa part informé son conseil national de sécurité que 18 soldats arméniens avaient été tués et 35 autres blessés.

Plus tôt samedi, le gouvernement arménien avait annoncé avoir infligé des dommages importants aux forces azerbaïdjanaises, sans toutefois fournir de chiffres. Un communiqué du ministère de la Défense du Haut-Karabakh a soutenu que plus de 200 soldats azerbaïdjanais avaient péri durant les affrontements, un nombre qui n'a cependant pas été confirmé.

Un représentant du président du Haut-Karabakh a précisé qu'un garçon âgé d'environ 12 ans avait été tué et que deux autres enfants avaient été blessés après que les forces azerbaïdjanaises eurent envoyé une pluie de missiles Grad.

Selon les propos du porte-parole du Kremlin rapportés par les agences de presse russes, le président de la Russie, Vladimir Poutine, a exhorté les deux pays ennemis à cesser le feu et à faire preuve de retenue. Les ministres russes des Affaires étrangères et de la Défense ont également communiqué avec leurs homologues azerbaïdjanais et arméniens dans l'espoir de calmer le jeu.