NOUVELLES
02/04/2016 07:48 EDT | Actualisé 03/04/2017 01:12 EDT

Allemagne/28e j. - Ribéry en mode buteur-turbo fait gagner le Bayern

Après la trêve internationale, le Bayern Munich, mis sur orbite par un but splendide de Franck Ribéry, a repris son bâton de leader de Bundesliga en battant l'Eintracht Francfort (1-0), samedi à l'Allianz Arena, lors de la 28e journée.

Avec cette 23e victoire de la saison, le triple tenant du titre compte huit points d'avance sur Dortmund qui tentera de répondre en soirée (18h30) en recevant le Werder Brême (14e).

Le Bayern a profité d'un Ribéry, en mode turbo pour sa 3e titularisation de la saison, pour préparer en vainqueur la réception mardi du Benfica en quarts de finale aller de la Ligue des champions.

Et mettre au pas un adversaire qui lui avait pris ses premiers points fin octobre à Francfort (0-0) mais végète désormais à l'avant-dernière place.

"Ma vitesse revient" et "j'ai toujours faim", avait prévenu dans la semaine Ribéry, titularisé pour la 3e fois de la saison alors que Kingsley Coman était ménagé en vue du retour sur la scène européenne.

Sous le soleil munichois, le Boulonnais, qui fêtera ses 33 ans jeudi, a posé son empreinte sur le match. Très en jambes et déterminé dès le premier coup de sifflet, il a ouvert la marque avec son 70e but pour son 201e match de Bundesliga, le 106e toutes compétitions confondues sous la tunique bavaroise.

Et quel but! Sur une frappe de Götze repoussée par le gardien Hradecky, +Francky+, dos au but à la limite de la surface, a décoché sans hésiter une reprise acrobatique du droit pour loger le ballon dans la lucarne (20e).

Cette deuxième réalisation de la saison, la première dans l'enceinte munichoise, +Francky+ l'a célébré d'un bond rageur avant d'aller partager sa joie avec le banc sous les acclamations d'un public dont il reste incontestablement le chouchou.

- Ribéry sur tous les fronts -

Intenable sur le flanc gauche puis sur le droit à l'entrée de Costa (70e), inspiré dans ses choix collectifs, le Français n'a pas hésité à frapper, à jouer de l'épaule en défense et a même calmé les esprits lorsque Lewandowski et Abraham se sont frottés de la tête (41).

Si le compteur est resté bloqué à 1-0, les occasions bavaroises n'ont pas manqué. Xabi Alonso, par exemple, a vu s'envoler deux chances de célébrer en buteur son 50e match de Bundesliga: un coup-franc sur la transversale (52) puis une frappe dans l'axe repoussée par une manchette du gardien (65).

Outre la prestation de Ribéry, Pep Guardiola a pu se réjouir du retour en charnière centrale de Javi Martinez, qui a joué 90 minutes pour son premier match après deux mois d'absence (genou).

Dominé vendredi à Leverkusen (3-0), Wolfsburg pointe au 8e rang à dix points de la 3e marche du podium, celle offrant une place directe en Ligue des champions. Une situation d'autant plus critique que le vice-champion 2015 joue son avenir immédiat en C1 en recevant le Real Madrid mardi en quarts de finale aller...

Dominé à Ingolstadt (3-0), Schalke a perdu une chance de reprendre la 4e place à Leverkuse et a même été relégué au 6e rang par Mayence, large vainqueur d'Augsbourg (4-2).

Dimanche, le Hertha Berlin reprend la défense de sa 3e place (48 pts) par un gros test à Mönchengladbach (42 pts), autre prétendant à un billet en C1 la saison prochaine.

sg/dhe