DIVERTISSEMENT
01/04/2016 05:40 EDT | Actualisé 03/04/2016 11:33 EDT

Gad Elmaleh réalise son rêve américain (VIDÉO)

Un nouveau projet ultra-secret avec le réalisateur Woody Allen, une tournée aux États-Unis et un retour à Montréal en avril pour son spectacle Oh my Gad, l’humoriste Gad Elmaleh à un agenda très chargé. Ce qui ne l’a pas empêché de faire un aller-retour jeudi soir pour une soirée-bénéfice au profit de la fondation de l’Hôpital juif de Montréal. Entrevue.

Il court, il court Gad Elmaleh. Et même s'il croule sous les projets, l’homme de 44 ans n’a pas hésité à donner de sa personne pour la bonne cause. «C’est important de m’associer pour la fondation de l’Hôpital juif de Montréal qui fait un travail incroyable pour les malades et la recherche. En tant qu’être humain, je me suis senti concerné», a-t-il déclaré.

Quelques minutes après son atterrissage à l’aéroport de Montréal, l’humoriste d’origine marocaine s’est dirigé illico presto au centre-ville pour la fameuse soirée privée animée par Rachid Badouri devant une audience triée sur le volet. Le maire de Montréal Denis Coderre, le producteur Gilbert Rozon, Denise Filiatrault, les chanteurs Garou et Roch Voisine étaient également présents pour l’accueillir et lui rendre hommage.

«Ce n’était pas évident, car il fallait jongler avec mon emploi du temps, mais je suis très content de l’avoir fait. C’est à Montréal que j’ai commencé ma carrière. Je ne l’oublierais jamais», a-t-il confié tout sourire.

Voir grand

Expatrié aux États-Unis depuis deux ans où il présente chaque soir son spectacle Oh my Gad au célèbre Joe's Pub de New York, Gad Elmaleh se dit enthousiaste depuis qu’il a décidé de vivre chez nos voisins du Sud. Des vedettes comme Al Pacino, Jerry Seinfeld et Leonardo DiCaprio on même rejoint le public de la Grosse Pomme pour venir le voir.

«Je touche du bois, car jusqu’ici ça marche plutôt bien. C’est super parce que cela a commencé tout petit et maintenant je donne des spectacles dans de grandes salles tout en anglais avec un public mélangé. C’est un rêve qui se réalise», a-t-il dit.

D’ailleurs, l’humoriste vient d’annoncer une tournée qui le mènera en août et septembre 2016 dans plusieurs grandes villes américaines comme Chicago, Boston, Los Angeles ou San Francisco. «Je parle de mieux en mieux anglais, s’est esclaffé l’humoriste. Le show repose toujours sur mes expériences et mes origines, au départ du Maroc en passant par le Canada, la France et maintenant les États-Unis. J’analyse aussi la société américaine et je trouve qu’ils ont beaucoup d’autodérision.»

Et pour faire rire les Américains, Gad Elmaleh a mijoté un spectacle sur mesure. «Je ne fais pas de la traduction. Au contraire, j’essaye d’écrire des choses qui sont pour eux. Je leur offre ma vision que j’ai d’eux. Je me moque des Américains, des Marocains et des Français», a-t-il dit.

La tournée le mènera également dans la métropole en avril, en mai et en juin prochain pour des représentations entièrement en français de Oh my Gad à l’Olympia de Montréal. «Montréal est la seule ville en Amérique du Nord où je me produis en français, a-t-il ajouté. Mon show est quasiment le même, à la seule différence que mon spectacle est en français. C’est pour moi une escale obligatoire. J’ai vécu ici de 17 à 21 ans, une période importante dans ma vie. Je garde de très beaux souvenirs. Et puis, j’ai encore beaucoup de famille et des amis. Je suis connecté avec Montréal.»

Les six dates du spectacle Oh my Gad se joueront à guichet fermé à l’Olympia de Montréal. L’humoriste sera toutefois de retour en ville dans le cadre de Just or Laughs pour quatre spectacles supplémentaires.