Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tranquille, il se fait prendre en photo avec le preneur d'otages du vol Egyptair

C'est une photo surréaliste. Tout sourire, un passager britannique pose avec le pirate de l'air de l'aéroport de Larnaca à Chypre, qui a pris en otages plusieurs personnes toute la matinée mardi 29 mars.

Ben Innes, 26 ans, vivant à Aberdeen en Ecosse, a raconté au Guardian les dessous de ce cliché ainsi que la prise d'otages qui n'a fait aucune victime.

"Je pensais que si sa bombe était réelle, je n'aurais de toute façon rien à perdre en me rapprochant de lui", raconte Ben Innes, présent sur le vol MS181 d'EgyptAir pour voyage d'affaires.

"Je me suis dit: 'pourquoi pas?'"

Mais comment l'Egyptien Seif al-Din Mohamed Mostafa, 58 ans, jugé par la suite "psychologiquement instable" par les autorités, a-t-il accepté l'idée de cette photo? "Après environ une demi-heure dans l'avion à Larnaca, j'ai demandé à faire une photo avec lui alors que nous étions tous assis à attendre, explique Ben Innes. Je me suis dit: 'pourquoi pas?' S'il se fait exploser, cette photo n'existera même plus de toute façon."

Il poursuit: "J'ai demandé à un membre de l'équipage de traduire et lui ai demandé (au pirate de l'air) si je pouvais faire un selfie avec lui. Il a juste dit: 'OK'. Alors, je me suis tenu à côté de lui et j'ai souri, tandis qu'une hôtesse de l'air prenait la photo. Ça doit être le meilleur selfie jamais pris." Bon, ce n'était pas vraiment un selfie mais on veut bien lui accorder le point...

Sur le cliché, on peut voir la fausse ceinture explosive du pirate de l'air, qui avait menacé de la faire exploser si l'avion n'était pas ravitaillé en carburant afin de redécoller pour Istanbul. Le passager britannique a été parmi les derniers libérés par Seif al-Din Mohamed Mostafa.

L'une des connaissances de Ben Innes a par ailleurs dévoilé une capture d'écran d'une conversation WhatsApp dans laquelle il lui a envoyé la photo depuis l'avion:

Dans la presse anglaise, des proches de Ben Innes n'ont pas du tout été surpris par son acte pour le moins dangereux. Son colocataire l'a décrit comme "quelqu'un qui n'a jamais peur et n'est jamais timide avec qui que ce soit", tandis qu'un ami d'université y a vu "une action allant totalement en adéquation avec son caractère".

Un avion d'Egyptair détourné (29 mars 2016)

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.