Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Sept hommes avouent avoir comploté pour tuer le mafieux Salvatore Montagna

Au palais de justice de Laval, sept acolytes du caïd Raynald Desjardins ont plaidé coupable mardi à une accusation réduite de complot pour meurtre relativement à l'assassinat du mafieux Salvatore Montagna, survenu le 24 novembre 2011 à Charlemagne, près de Montréal.

Vittorio Mirarchi, Jack Simpson, Calogero Milioto, Pietro Magistrale, Steven D'Addario, Steven Fracas et Felice Racaniello ont reconnu leur culpabilité devant le juge André Vincent. Ils seront de retour devant le tribunal le 10 juin pour les représentations sur la peine.

Raynald Desjardins a aussi reconnu sa culpabilité à la même accusation réduire de complot pour meurtre en juillet 2015. Il n'a toujours pas reçu sa peine.

Salvatore Montagna était considéré comme un acteur clé de la réorganisation de la mafia montréalaise lorsque son corps a été retrouvé sur la berge de la rivière L'Assomption. Ancien chef du clan mafieux new-yorkais des Bonnano, il avait été expulsé des États-Unis vers le Canada en avril 2009.

Son assassinat a été considéré comme une illustration des dissensions secouant le clan mafieux des Rizzuto. Le parrain Vito Rizzuto était alors emprisonné aux États-Unis, tandis que son père, Nicolo, avait été abattu dans sa résidence un an plus tôt.

Un peu plus de deux mois avant le meurtre de Montagna, Raynald Desjardins, un des rares Québécois de souche à avoir été proche de Vito Rizzuto, avait lui-même été la cible d'une tentative de meurtre. Des coups de feu avait été tirés en sa direction alors qu'il se trouvait dans sa voiture, à Laval. Il n'avait pas été blessé.

10 Commandments Of The Mafia

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.