Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Niger: six soldats tués dans le sud-est par les islamistes de Boko Haram (officiel)

Six soldats nigériens ont été tués et trois autres blessés mercredi dans le sud-est du Niger lors d'une attaque attribuée aux islamistes nigérians de Boko Haram, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur lu à la radio d'Etat.

Les soldats ont été tués dans "une embuscade" tendue "vers 6H00 locales" (5H00 GMT) par "des terroristes de Boko Haram" contre une patrouille militaire à 20 km de la ville de Diffa, capitale régionale du sud-est nigérien et proche du Nigeria, selon le communiqué.

Le 17 mars trois jours avant la présidentielle du 20 mars, un commandant de l'armée avait été tué dans une attaque de kamikazes dans le même secteur.

Le même jour, trois gendarmes avaient été tués dans l'ouest du Niger au cours d'une attaque attribuée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Depuis février 2015, le Niger est la proie d'assauts incessants de Boko Haram dans le sud-est, proche du bastion des insurgés islamistes au Nigeria voisin.

Ces attaques ont conduit à des déplacements de centaines de milliers de personnes dans la région.

Le Niger fait aussi un effort particulier pour concentrer des forces de sécurité dans l'ouest du pays pour contrer le risque d'incursions islamistes en provenance du Mali.

bh-pgf/gl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.