Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les femmes qui se font avorter devraient être punies, selon Trump

Les femmes qui subissent un avortement devraient être punies. C'est ce qu'a déclaré mercredi le candidat républicain Donald Trump, favori dans la course à l'investiture de son parti en vue de l'élection présidentielle.

Le candidat a fait cette déclaration lors d'un échange avec un journaliste dans une mairie du Wisconsin, où se tiendront des primaires la semaine prochaine.

Pressé par le journaliste qui lui demandait à quelle punition s'exposerait une femme qui se fait avorter, le candidat républicain a répondu qu'il n'avait pas encore défini ce que cela pouvait être. Il s'est dit pro-vie à trois exceptions près, sans préciser lesquelles.

La candidate à l'investiture démocrate Hillary Clinton s'est empressée de réagir aux propos de son adversaire républicain par un message Twitter : « Juste au moment où l'on pensait que cela ne pouvait pas être pire. Horrible. »

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.