Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'UE salue une "opportunité unique" de réconciliation avec l'arrivée du chef du gouvernement d'union nationale à Tripoli

L'Union européenne a salué mercredi une "opportunité unique de se rassembler et de se réconcilier" après l'arrivée du chef du gouvernement d'union nationale soutenu par l'ONU à Tripoli.

"L'arrivée du conseil présidentiel dans la capitale représente une opportunité unique pour les Libyens de toutes factions de se rassembler et de se réconcilier", a déclaré la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini dans un communiqué.

Evoquant "une étape importante dans la transition démocratique" du pays, Mme Mogherini estime qu'il est "crucial pour les institutions, acteurs et parties prenantes libyens de montrer leur soutien et travailler avec le conseil et le gouvernement d'union nationale".

Le chef du gouvernement libyen d'union nationale parrainé par l'ONU, Fayez al-Sarraj, est arrivé mercredi à Tripoli, accompagné par plusieurs membres du conseil présidentiel, malgré l'hostilité déclarée de la coalition de milices qui contrôle la capitale.

"C'est aujourd'hui, depuis Tripoli, capitale de tous les Libyens, que nous allons travailler", a déclaré l'un des vice-présidents du conseil présidentiel Ahmed Meitig sur sa page Facebook.

Le gouvernement d'union nationale a été créé en vertu d'un accord signé en décembre 2015 au Maroc et parrainé par l'ONU. Il est censé mettre fin au conflit qui oppose deux "gouvernements" rivaux siégeant l'un à Tripoli et l'autre à Tobrouk dans l'est.

"L'UE et ses Etats membres réitèrent leur engagement total pour soutenir la Libye et l'accompagner dans la mise en application complète de l'accord politique, en travaillant en partenariat étroit avec le gouvernement d'union nationale", a poursuivi la haute représentante européenne.

L'UE met à disposition une enveloppe de 100 millions d'euros, dont les priorités seront déterminées avec les autorités libyennes.

mla/mad/mr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.