Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Îles-de-la-Madeleine : le monde politique se recueille en mémoire des victimes

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a offert ses condoléances aux familles des sept victimes de l'écrasement survenu mardi aux Îles-de-la-Madeleine.

Un texte de Laurence Gallant

De passage à Edmonton, M. Trudeau s'est dit très ébranlé par la nouvelle de la mort de Jean Lapierre. Il a présenté l'ex-ministre des Transports et chroniqueur politique comme « un homme doué, engagé, respecté et même aimé de tous ».

Jean Lapierre a été tour à tour ministre d'État à la Jeunesse, à la Condition physique et au Sport amateur, en 1984, cofondateur du Bloc québécois, en 1991 et ministre des Transports du Canada, en 2006. L'année suivante, il est retourné dans les médias en tant que chroniqueur politique.

Le premier ministre a souligné que le décès de M. Lapierre constituait une grande perte pour le monde politique, pour le Québec et le Canada.

Hommages du gouvernement provincial

Les réactions politique fusent depuis l'écrasement d'avion survenu aux Îles-de-la-Madeleine. Mercredi avant-midi, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a lui aussi exprimé sa tristesse face à la mort tragique de Jean Lapierre.

Le premier ministre a offert ses condoléances à la famille de Jean Lapierre et à ses proches.

Philippe Couillard s'est également montré élogieux envers l'ancien ministre Lapierre, en démontrant l'influence qu'il avait sur le monde politique. Il a parlé d'un chroniqueur politique qui « faisait les choses différemment ».

« Je n'ai jamais senti que M. Lapierre reprenait ce que ses collègues disaient pour les recycler. Il avait ses propres commentaires, sa propre façon de faire, ses propres idées. Moi, c'est ce que je recherche, c'est le sérieux de l'information de base et l'originalité du propos. C'est ça qui peut m'amener à réfléchir sur des politiques ou sur les orientations et parfois les modifier », mentionne le premier ministre.

À l'occasion d'une conférence de presse à Baie-Comeau, le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D'Amour, a souligné l'apport de Jean Lapierre en politique. Mais au-delà de la politique, il a déploré les pertes de vies humaines.

« C'est cruel, M. Lapierre et les membres de sa famille allaient assister aux funérailles du père, et finalement l'avion s'écrase », a rappelé le ministre, consterné.

Jean D'Amour a mentionné que ses pensées étaient tournées vers les familles, compte tenu de ces moments éprouvants.

En berne à Montréal et Ottawa

Tous les édifices du gouvernement du Canada à Montréal ont d'ailleurs mis leur drapeau en berne jusqu'au jour des funérailles de Jean Lapierre.

Il en sera de même sur la tour de la Paix, à Ottawa, de l'aube au crépuscule du jour des funérailles.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.