Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des images du bureau du premier ministre belge sur l'ordinateur d'un kamikaze

BRUXELLES — Un ordinateur portable utilisé par l'un des kamikazes des attentats de Bruxelles contient des images du bureau et du domicile du premier ministre belge, a indiqué un responsable, mercredi, alimentant les craintes attisées par les attaques de la semaine dernière à l'aéroport et dans le métro.

Un responsable gouvernemental, parlant sous le couvert de l'anonymat étant donné que l'enquête est en cours, a jugé «alarmant» de savoir que les assaillants «parcouraient apparemment le terrain» autour du parc Royal où se trouvent le bureau du premier ministre, «Le 16», ainsi que sa résidence de Lambermont.

La sécurité entourant le premier ministre Charles Michel a été renforcée depuis les attaques du 13 novembre à Paris et celles à Bruxelles la semaine dernière. M. Michel a fait aussi l'objet dans les dernières années de menaces de mort, dont la nature n'a pas été spécifiée, a dit le responsable.

Un ordinateur portable trouvé près du repaire des suspects de l'attaque contre l'aéroport le 22 mars avait d'abord été remarqué car il contenait en quelque sorte un testament du kamikaze Ibrahim El Bakraoui, dans lequel il disait être «dans l'urgence» et ne plus trop savoir quoi faire.

L'ordinateur contenait aussi une série d'éléments recueillis sur Internet sur différents lieux dans Bruxelles, a indiqué un responsable relié à l'enquête. Ce responsable a affirmé qu'il n'y avait à ce moment «absolument aucune» indication spécifique d'une menace des extrémistes contre M. Michel.

Au total, 32 personnes sont mortes dans les attaques à l'aéroport international de Bruxelles et à la station de métro de Maelbeek, et 87 demeurent hospitalisées. Trois assaillants sont morts dans la détonation de leurs explosifs, et la police est à la recherche d'au moins un autre suspect.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.