Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Concurrence déloyale : les pipelines chinois et japonais sous la loupe

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) lance une enquête pour déterminer si certains tubes de canalisation à gros diamètre, pouvant servir à la construction de pipelines, produits en Chine et au Japon sont vendus à des prix inéquitables sur le marché canadien.

L'ASFC cherche à savoir si des subventions sont appliquées à ces produits, contrevenant ainsi à la Loi sur les mesures spéciales d'importation.

Cette enquête est le résultat d'une plainte déposée par les entreprises EVRAZ implantée à Regina et l'albertaine Canadian National Steel Corporation à Camrose.

La partie plaignante estime que les emplois, les bénéfices et la productivité au Canada sont lésés par la vente de ces produits en provenance de Chine et du Japon.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.