BIEN-ÊTRE
29/03/2016 03:13 EDT | Actualisé 29/03/2016 03:13 EDT

Nos héroïnes de l'image corporelle: les femmes qu'il faut suivre sur les réseaux sociaux

Avec les selfies filtrés à outrance, les défis minceur et autres thigh gap, les médias sociaux sont un nid à tendances négatives pour l’image corporelle.

Cependant, si vous creusez un peu, vous trouverez aussi plein d’inspiration sur les réseaux sociaux : des femmes fabuleuses dont les photos nous rendent heureuses, inspirées et prêtes à affronter le monde.

Mannequins, olympiennes, activistes, ces héros de l’image corporelle prouvent que d’être belle ne veut pas dire se conformer à une norme ou encore se fondre dans le moule.

Misty Copeland, ballerine, American Ballet Theatre

Twitter: @mistyonpointe

Insta: @mistyonpointe

Vous reconnaîtrez sans doute l’incomparable Misty Copeland. Sa forme physique, sa force et son audace en font un modèle à suivre. Elle brise aussi les barrières raciales en devenant la première afro-américaine à devenir ballerine principale pour l’American Ballet Theatre.

La persévérance et la force de Misty nous rappellent de ne jamais abandonner nos rêves. Après tout, on parle d’une femme qui s’est fait rejeter sans arrêt et qui s’est fait dire à de nombreuses reprises qu’elle n’avait pas le corps pour être une danseuse.

« J’étais la seule femme noire dans une compagnie de 80 danseurs pendant plus de 10 ans. Je ne me sentais pas à ma place. Je me suis fait dire que je n’étais pas correcte pour la compagnie, que je n’étais pas faite pour le ballet. Ma peau était trop foncée, j’étais trop musclée, mon buste était trop gros », dit-elle dans une vidéo.

Eh bien, regardez là maintenant.

Ronda Rousey, athlète d’arts martiaux mixtes, championne poids coq UFC

Twitter: @RondaRousey

Insta: rondarousey

Ronda Rousey est une battante, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du ring. Elle a porté seulement de la peinture pour paraître dans les pages de l’édition la plus convoitée de l’année du magazine Sports Illustrated et est toujours la première à parler de pouvoir aux femmes.

Quand elle a accidentellement publié sur Instagram une photo retouchée d’elle-même sur Instagram plus tôt cette année, Rousey s’est excusée à ses 7,7 millions d’abonnés écrivant :

« Je dois m’excuser à tous – on m’a envoyé une photo à partager sur les réseaux sociaux pour Fallon qui a été altérée sans mon consentement pour faire paraître mes bras plus petits. Je ne dirais pas qui – je sais que c’est fait avec des bonnes intentions mal placées – mais ce geste est contre tout ce que je crois et je suis fière de chaque pouce de mon corps. »

Demi Lovato, auteure-compositrice-interprète et actrice

Twitter: @ddlovato

Insta: @ddlovato

Dans le monde sucré des vedettes de Disney, Demi Lovato est restée ferme sur un fait : les femmes ne devraient pas aspirer à avoir l’air d’un dessin animé. Elle s’est ouverte sur ses problèmes avec les désordres alimentaires et sur l’automutilation et s’implique dans plusieurs causes.

Elle n’a peur de parler de comment elle a appris à s’aimer et à aimer son corps à travers les années.

« Je ne suis pas naturellement très mince. J’ai un corps athlétique. Je dois seulement accepter ça. Certains jours c’est plus difficile, mais de plus en plus, il y a des jours où je suis fière de mon corps », a-t-elle dit à Complex dans le numéro d’octobre-novembre 2015.

Ashley Graham, mannequin et designer

Twitter: @theashleygraham

Insta: @theashleygraham

Si ça peut sembler évident qu’on devrait accepter tous les corps et toutes les tailles dans les médias, les femmes comme Ashley Graham ne sont pas aussi présentes dans les pages de magazines qu’elles devraient.

Heureusement, elle participe à ce changement: non seulement a-t-elle obtenu une des couvertures de l’édition maillots du Sports Illustrated, mais elle s’ÉTS aussi retrouvée dans la liste de Forbes des « 30 de moins de 30 ans ».

Elle a dit au magazine que son succès était dû à son « corps sexy ».

Ça sonne misogyne, mais je pense aussi que c’est merveilleux parce que j’ai un corps comme celui de la femme américaine moyenne. Et je l’utilise pour leur faire comprendre qu’elles sont belles.

La beauté au-delà de la taille? Amen!

Chrissy Teigen, mannequin et cuisinière

Twitter: @chrissyteigen

Insta: @chrissyteigen

On aimerait détester Chrissy Teigen, croyez-nous. Beauté, fortune, célébrité, John Legend, un bébé en route – elle a tout. Et on ne peut pas l’haïr parce qu’elle dit les choses telles qu’elles sont.

Elle est proche des gens et on sent qu’on la connaît, comme elle partage toujours sa vie sur les réseaux sociaux. Que ce soit une photo de ses vergetures ou encore de ses ecchymoses, elle ne manque pas d’honnêteté.

Aussi, elle est un mannequin qui aime la nourriture. Et n’a pas peur de se moquer d’elle-même.

« Je n’ai jamais eu honte de dire que j’aime la nourriture “sale” qui est remplie de fructose, de sirop de maïs et probablement d’ingrédients qui ont été ramassés sur des vieux matelas de yoga ou quelque chose du genre », avait-elle confié au The Daily Beast.

Jillian Mercado, mannequin, blogueuse et activiste pour les personnes handicapées

Twitter: @jilly_peppa

Insta: @jilly_peppa

Récent visage de la campagne de Beyoncé, Jillian Mercado change les idéaux de beauté de l’industrie de la mode avec son style audacieux et sa vision positive de la mode. Atteinte de dystrophie musculaire, elle n’a pas peur de pousser pour réussir dans le mannequinat. Elle a signé avec IMG Models et est apparue dans une campagne pour Diesel et dans le CR Fashion Book de Carine Roitfeld.

« On doit accepter chaque pouce de notre corps, parce que c’est le seul qu’on a. Ce ne sera pas facile, mais au moment où vous commencez à vous accepter comme vous êtes, la vie change pour le mieux et vous ne regarderez jamais en arrière », a-t-elle dit à Vivala.

Tess Holliday, mannequin et activiste

Twitter: @tess_holliday

Insta: @tessholliday

Tess Holliday a alimenté le mouvement d’acceptation du corps sur le Web. Le mannequin de taille 26 est apparu dans des campagnes pour H&M, Benefit et est derrière la campagne #effyourbeautystandards.

Comme Holliday le dit: « J’espère que ça vous fait réaliser que c’est correct d’être soi-même, même si vous existez dans un gros corps. Je suis sexy, confiante et je m’en fous. Alors, que tout le monde qui pense le contraire aille se faire foutre. »

Lauren Brooks, athlète des jeux du crossfit et cofondatrice de Crossfit Salvation

Twitter: @LaurenBxfit

Insta: @cflbrooks

Quand on parle de #squadgoals, les athlètes de crossfit sont inspirantes comme peu, en partie grâce à leur force incroyable et leur engagement envers leur sport.

La montée de Lauren Brooks comme athlète crossfit a été fulgurante : en quelques années, la mère de deux enfants s’est rendue à un niveau élite – elle est arrivée 7e aux jeux de 2014 – avec aucun passé d’haltérophilie ou de gymnastique.

Les réseaux de Brooks sont remplis de citations inspirantes et de trucs de mise en forme. Elle s’y ouvre aussi sur ses insécurités.

« La façon dont vous vous voyez est la plus grosse partie de la bataille. J’apprends à me bâtir au lieu de me démolir. Ne jetez pas l’éponge sur ce que voulez changer. Chargez. Tout est possible. »

Serena Williams, star du tennis

Twitter: @serenawilliams

Insta: @serenawilliams

Serena Williams est la championne de Roland-Garros, Wimbledon et des Olympiques en simple et en double. Cette héroïne de l’image corporelle n’a jamais eu de problème à faire taire ses critiques, particulièrement ceux qui ont un problème avec son physique.

« Pour chaque commentaire négatif, il y a 300 000 commentaires positifs », avait-elle confié au The Miami Herald en 2015.

« Mes fans me donnent un soutien incroyable. J’ai l’air d’une athlète normale, d’une femme normale qui marche dans la rue, une femme plus ronde. Je suis correcte avec ça. J’aime ça. Il faut être bien avec soi-même, peu importe qu’on soit une taille 0 ou plus gros que ça, comme moi. Beaucoup de gens me disent que je les inspire à être à l’aise avec eux-mêmes. Ma mère est très forte sur ce point, sur apprendre à s’aimer »

Amen.

Galerie photo La diversité corporelle sur le tapis rouge Voyez les images