BIEN-ÊTRE
28/03/2016 11:07 EDT | Actualisé 05/07/2016 10:45 EDT

L'automarketing, le secret du succès en recherche d'emploi

J’ai mis au point cette approche, dont l’impact positif est évident. Je vous lance les clés.

Cet article a initialement été publié sur Jobboom.com par Monique Soucy, coach en gestion de carrière et auteure du livre J’ai mal à mon travail, publié aux Éditions de l’Homme.

Pour franchir la première étape du processus de sélection – être convoqué en entrevue –, soyez futé et développez l’habileté à vous décrire avec précision et concision en fonction du poste qui vous intéresse. J’appelle ça l’art de «l’automarketing»! J’ai mis au point cette approche, dont l’impact positif est évident. Je vous lance les clés.

Lorsqu’il affiche une offre d’emploi, le recruteur se retrouve rapidement avec plusieurs curriculum vitae à déchiffrer. Sa tâche consiste à cibler une dizaine de candidatures pertinentes qui seront évaluées davantage lors de l’entrevue. Pour y arriver, il ne consacre qu’environ 30 secondes à chaque présentation.

Aidez-le : soyez bref, clair et précis. L’«automarketing», c’est l’art de condenser et de peaufiner votre lettre de présentation et votre CV pour éveiller l’intérêt du recruteur et lui donner envie d’en savoir plus sur vous, comme le ferait une bonne publicité. Ce défi est à relever à chaque fois que vous proposez votre candidature pour un poste.

Une lettre qui va droit au but

La première étape d’un marketing personnel réussi est d’adapter votre lettre de présentation à l’offre d’emploi.

La lettre devrait regrouper par thème vos principaux «arguments de vente», répartis en trois ou quatre paragraphes. Voyez à ce qu’elle ne comporte que l’essentiel : pas de longues tournures, de phrases stéréotypées et d’informations inutiles, et surtout, évitez les fautes d’orthographe. Votre lettre devrait tenir en une page tout au plus.

Après une brève introduction, le premier paragraphe fera part de votre expérience. Attention; ne refaites pas ici votre CV, mais présentez plutôt vos compétences et connaissances spécifiquement liées à l’emploi convoité.

Le paragraphe suivant parlera de vos formations et activités de perfectionnement, toujours en lien avec le poste. Le suivant relatera vos qualités intéressantes dans le contexte et, en guise de conclusion, le dernier convaincra habilement le recruteur de votre motivation à travailler pour cette entreprise. Ne vous reste ensuite qu’à ajouter une formule de politesse.

Vous postulez par Internet? Insérez votre lettre en première page de votre CV et n’envoyez qu’un fichier. Ainsi, vous serez certain que votre lettre sera lue et aura son impact.

Un CV épuré avec sommaire

Un CV d’une page ou deux, bien épuré, suivra votre lettre. Rédigez d’abord un sommaire – soit un bref paragraphe de 4 à 6 lignes qui résumera en quelque sorte la lettre. C’est l’occasion d’insister sur les éléments les plus accrocheurs de votre profil, en regard du poste.

Dans la section sur les expériences de travail, abstenez-vous de vouloir tout dire et de décrire en détails toutes les tâches accomplies. Mettez plutôt l’accent sur celles qui concernent directement le poste convoité. Regroupez vos expériences plus lointaines; vous éviterez ainsi les longueurs et les répétitions inutiles.

Le même souci de synthèse et de cohérence au niveau de la forme devrait être accordé à la section sur les formations et les activités de perfectionnement.

Réussir votre «automarketing» peut changer votre vie en vous permettant d’obtenir enfin le poste que vous convoitez tant. Mettez-y le temps et les efforts nécessaires; ça fonctionne, je vous l’assure.

LIRE AUSSI SUR JOBBOOM.COM :

» Un CV bien rédigé

» Se vendre même sans une expérience appropriée!

» Le CV, un résumé de tous les emplois occupés?

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 5 métiers en demande qui n'exigent pas d'études universitaires Voyez les images