POLITIQUE
25/03/2016 04:39 EDT | Actualisé 25/03/2016 04:39 EDT

Comment Marine Le Pen a essayé de rencontrer François Legault

Radio-Canada.ca

L'équipe du Front national a échangé des courriels avec la Coalition avenir Québec et obtenu un entretien au téléphone avec sa directrice générale, mais s'est finalement vu refuser une rencontre avec François Legault à cause d'un problème « d'agenda », selon des courriels obtenus par Radio-Canada.

Un texte de Bahador Zabihiyan

Le responsable des affaires internationales du Front national (FN), Ludovic de Danne, croyait qu'il serait possible d'organiser une rencontre informelle « discrète » entre Marine Le Pen et François Legault, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ).

À la mi-février, après plusieurs échanges de courriels s'étalant sur une semaine, M. de Danne a réussi à obtenir un entretien téléphonique avec la directrice générale de la CAQ, Brigitte Legault.

« On voulait savoir ce qu'ils voulaient », dit Mme Legault. « Ils m'ont demandé si M. Legault était disponible, j'ai référé à Québec », précise la directrice générale du parti, qui ajoute que l'entretien a duré une dizaine de minutes.

M. de Danne a par la suite envoyé un courriel à l'attachée politique de François Legault, Marie Carrier, indiquant les disponibilités de Mme Le Pen lors de son séjour au Québec.

« Nous sommes dans l'obligation de vous informer que nous devons décliner votre requête, puisque l'agenda de Monsieur Legault ne le permet pas », affirme Mme Carrier, sans donner plus de détails, dans un courriel dont Radio-Canada a obtenu copie.

M. de Danne se dit déçu de cette réponse. « Nos cabinets se sont entendus pour qu'on puisse avoir un entretien téléphonique [avec la directrice générale]. Si réellement ça avait été un problème pour eux, on n'aurait pas eu cet entretien, ces échanges, en vue d'organiser quelque chose », dit le député européen.

Le directeur des relations publiques de la CAQ, Guillaume Simard-Leduc, soutient aujourd'hui que son chef n'aurait pas rencontré Marine Le Pen, même si son agenda le lui avait permis.

« Du côté de la CAQ, en plus des problèmes d'agenda, il n'y avait aucun intérêt à rencontrer Mme Le Pen [...] Étant donné que les agendas ne concordaient pas de toute façon, on ne s'est même pas rendu à l'étape de leur dire d'autres raisons », explique M. Simard-Leduc.

M. de Danne note qu'il n'a pas eu d'entretien avec les directeurs généraux d'autres partis politiques au Québec. « On n'a pas approché d'autre parti comme ça [...] ce sont les seuls que nous avons approchés », dit Sébastien Chenu, le responsable des relations de presse de Mme Le Pen lors de sa visite au Canada.

Marine Le Pen est députée européenne et chef du FN, parti régulièrement associé à l'extrême droite.

  • "Une femme libre, une mère, une Française"
    DR
    Ce qu'elle dit: "Je suis une femme libre, une mère, une Française et j'ai choisi de m'engager pour mon pays". Voilà comment Marine Le Pen se présente sur son blog de campagne où se côtoient des images intimes ou mises en scène. Entre une scène de dîner entre copains et une photo de Marine Le Pen en train d'arroser des fleurs, on y devine son compagnon, Louis Aliot (en haut à droite) ainsi qu'une de ses filles (en bas à droite), dessinant le visage apaisé d'une famille moderne et sans histoire.

    Ce qu'elle ne dit pas: A aucun moment son appartenance au Front national n'est cité ni même affiché, ne serait-ce que par l'intermédiaire d'un logo. Notez que jamais Jean-Marie Le Pen, avec lequel la présidente du FN est en conflit, n'apparaît dans cet album de famille. Ces photos sont d'ailleurs plus politiques qu'il n'y parait. Comme l'a relevé le journaliste du Monde Abel Mestre, c'est bien l'ombre de Frédéric Chatillon qui se dessine à gauche de la photo du dîner entre copains. Ancien gudard et patron de Riwal, Frédéric Chatillon tout comme sa société sont mis en examen dans l'affaire des kits de campagne du Front national.
  • Une femme politique médiatique
    Une femme politique médiatique
    DR
    Ce qu'elle dit: Si elle n'est plus omniprésente dans les médias, Marine Le Pen rappelle qu'il s'agit d'un choix et non d'une contrainte. En témoigne les quelques photos de ses apparitions sur les principaux plateaux de télévision disséminées sur son blog. Elle y apparaît sereine et détendue, preuve qu'elle sait se faire entendre.

    Ce qu'elle ne dit pas: Courtisée par de nombreux médias, Marine Le Pen entretient malgré tout des relations compliquées avec la presse, qu'elle accuse régulièrement de "caricaturer" ses propos. Le micro d'Itélé qu'elle tient sur la photo de droite nous renvoie d'ailleurs au fait qu'elle a un temps menacé de boycott la chaîne tout info lorsque celle-ci s'est séparée du polémiste d'ultra-droite Eric Zemmour. Notez qu'aucune photo de ses entretiens musclés avec Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV n'a été mise en ligne.
  • Une femme qui aime les chats
    Une femme qui aime les chats
    DR
    Ce qu'elle dit: "Qui n'aime pas les bêtes n'aime pas les gens". Voilà peu ou prou le message subliminal qu'adresse Marine Le Pen à ses électeurs en affichant ostensiblement sa passion pour les félins. Peu à l'aise sur les thématiques environnementales, le Front national est en revanche très engagé dans la question des droits des animaux, comme en témoigne sa proximité avec la fondation Bardot.

    Ce qu'elle ne dit pas: Cette avalanche de photos "cute" dans un cadre intime ou dans un décor de carte postale vise à l'évidence à lisser l'image souvent jugée trop clivante et cassante de la présidente du Front national. En politique, le totem du chat renvoie généralement à la patience et à l'indépendance, deux items sur lesquels Marine Le Pen entend bien surfer en 2017.
  • Une femme proche des Français
    Une femme proche des Français
    Ce qu'elle dit: Que ce soit au côté des ouvriers (en bas à droite), dans un bistrot (en bas gauche) ou pendant la grande Marche républicaine (en haut à gauche), Marine Le Pen s'affiche en candidate proche du peuple et des Français anonymes. Prise pendant sa campagne régionale, la photo centrale exprime sa proximité avec les chasseurs, un électorat traditionnellement acquis à la droite mais ardemment courtisé par l'extrême droite, malgré son engagement à défendre les droits des animaux.

    Ce qu'elle ne dit pas: Les photos évacuent habilement le contexte compliqué dans lequel elles ont été prises. Le drapeau de la CGT en arrière plan ne dit rien des tensions qui opposent le syndicat au FN. Et celle sur la Marche républicaine esquive la polémique autour de la présence de Marine Le Pen ou les provocations identitaires de son père sur le "je suis Charlie Martel".
  • Une femme à la carrure internationale
    Une femme à la carrure internationale
    DR
    Ce qu'elle dit: Que ce soit en Russie (en haut à gauche) ou en Europe où elle a réussi à créer une groupe au Parlement européen, Marine Le Pen a une carrure internationale qui la prédispose à diriger la nation en 2017. Voilà en substance ce que disent ces photos prises à l'occasion de ses déplacements à l'étranger.

    Ce qu'elles ne disent pas: Si les relations du Front national avec ses homologues étrangers se sont renforcées, ces photos ne disent rien de la réputation sulfureuse qui reste celle du FN à l'international. En dépit de ses appels du pied, Marine Le Pen n'a toujours pas réussi à se faire recevoir par de hauts dirigeants étrangers. S'agissant de sa relation avec la Russie de Vladimir Poutine, le Front national passe évidemment sous silence sa dépendance controversée aux emprunts russes qui financent ses campagnes.


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter