NOUVELLES
23/03/2016 03:28 EDT | Actualisé 25/03/2016 10:19 EDT

Il a survécu aux attentats de Boston, Paris et a été blessé à Bruxelles

AOL On

Survivre à un attentat, c’est extraordinaire. Survivre à trois, c’est quasiment un miracle.

Le mormon américain de 19 ans Mason Wells se remet de l’attaque à la bombe qui a eu lieu à l’aéroport de Bruxelles mardi, qui lui a laissé une cicatrice, une blessure au tendon d’Achilles, une entaille au visage, des égratignures et de sérieuses brûlures.

«C’est la troisième fois que notre fils se trouve sur les lieux d’une attaque terroriste», a confié son père Chad Wells à ABC News.

Trois ans plus tôt, le jeune homme et son père ont senti le sol trembler et ont échappé à la mort en avril 2013 à Boston alors qu’une bombe a explosé à un pâté de maisons d’où il regardait sa mère courir le marathon. L’attaque avait fait trois morts et 264 blessés.

Les parents du jeune homme rapportent aussi qu'il était à Paris lors des attentats de novembre dernier qui ont fait 130 morts.

À Bruxelles, le missionnaire mormon était accompagné de deux amis qui ont eu la vie sauve aussi.

Avec La Presse Canadienne

Galerie photo Les pires photos de famille Voyez les images