POLITIQUE
23/03/2016 02:29 EDT | Actualisé 23/03/2016 02:48 EDT

Le maire Denis Coderre confiant qu'Ottawa aidera à la prolongation de la ligne bleue du métro (VIDÉO)

Bien que le premier budget fédéral sous l'ère Trudeau ne fasse pas mention d'investissement pour la prolongation de la ligne bleue, le maire de Montréal Denis Coderre se dit confiant. Il estime qu'Ottawa pourra aider à concrétiser sans trop de délais ce projet en suspens depuis de nombreuses années.

À peine quelques minutes après l'annonce du nouveau budget, mardi, Denis Coderre affichait déjà un air souriant dans les corridors du Parlement, où le Huffington Post Québec l'a accosté. «C'est un bilan positif, ça fait longtemps qu'on demande d'investir en infrastructures», a-t-il déclaré.

Dans le document de quelques 300 pages, on peut lire que près d'un milliard de dollars sera transféré au Québec pour les transports en commun, et que la somme sera surtout consacrée aux travaux de mises à niveau et de réfection du métro montréalais.

Déçu qu'on ne parle pas de la prolongation de la ligne bleue, comme l'a fait le gouvernement du Québec la semaine dernière? «Non, c’est pas grave, car il y a tout de même du développement [dans ce dossier]. C’est normal que dans le budget fédéral ils parlent pas de de quelque chose de spécifique comme ça», a-t-il répondu.

Dans le document du budget, il est en effet inscrit que les investissements en transport en commun serviront à financer «des travaux accélérés de conception, de mise en oeuvre et de construction pour de nouveaux projets à grande échelle», on poursuit en donnant l'exemple des nouvelles lignes de train léger à Vancouver et à Ottawa. Mais pas un mot sur la ligne bleue du métro de Montréal. Cela ne veut pas pour autant dire que le projet ne sera pas financé, répète M. Coderre.

Le projet risque-t-il d'être suspendu, ou retardé, comme tant de fois dans le passé? «Non, car la question d'Ottawa c'était est-ce qu'on [Montréal et Québec] est prêts à mettre des fonds publics dans le projet, la réponse c'est oui», a-t-il fait valoir. Le projet ira de l'avant, poursuit-il, «car c'est ma priorité numéro un, avec le projet de service léger sur rail [sur le pont Champlain]».

Il conclut en indiquant qu'il perçoit une nouvelle sensibilité entre le monde municipal et le gouvernement fédéral. «On sent qu'on est écouté, qu'on a un rôle à jouer».

La place du Métro dans le nouveau budget fédéral

Le Québec disposera de près d’un milliard de dollars du fédéral pour les transports en commun dans les trois prochaines années. Puisque l’argent y est distribué selon la proportion de l’achalandage national, la province récolte un peu plus du quart du financement prévu dans la phase 1 du plan en matière d’infrastructure d’Ottawa.

Le premier budget Morneau ne comporte pas une liste précise des projets en infrastructure qui seront financés. Par contre, on y mentionne la mise à niveau des voies du métro de Montréal. Impossible de savoir, pour le moment, si le prolongement de la ligne bleue fera partie des priorités.

-Avec les informations de Catherine Lévesque

LIRE AUSSI

>>Budget Morneau : une avalanche de promesses dans l'espoir de faire croître l'économie

>>Budget fédéral 2016: Assurance emploi un peu plus accessible et prolongée dans certaines régions

>>Infrastructures: moins d'argent que prévu dans le premier budget Morneau

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les usagers du métro de Montréal en dessins Voyez les images