NOUVELLES
22/03/2016 06:19 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Nicolas Sarkozy essuie une nouvelle défaite devant la justice française

PARIS — Le plus haut tribunal de France a décidé mardi que les enregistrements des échanges téléphoniques entre Nicolas Sarkozy et son avocat sont légaux, ce qui ouvre la voie à un éventuel procès pour corruption de l'ancien président.

M. Sarkozy devrait briguer l'investiture conservatrice en vue de l'élection présidentielle de l'an prochain, mais la décision de mardi et l'éventualité d'un procès pourraient lui barrer la route.

Le chef de l'opposition fait déjà l'objet d'accusations préliminaires de corruption et de trafic d'influence, sur la base d'informations récoltées lors d'écoutes électroniques en 2013 et 2014.

La Cour de cassation a rejeté les arguments des avocats de Sarkozy, qui faisaient valoir que ces écoutes contrevenaient au secret professionnel de l’avocat.

Le nom de M. Sarkozy a fait surface dans plusieurs dossiers qui se retrouvent devant la justice, mais cette affaire est celle qui est la plus périlleuse pour son avenir politique.