NOUVELLES
22/03/2016 08:45 EDT | Actualisé 22/03/2016 08:54 EDT

L'Europe resserre la sécurité après les attaques de Bruxelles

Les mesures de sécurité ont été resserrées à travers l'Europe mardi, dans la foulée des attentats terroristes qui ont frappé l'aéroport et le système de transport en commun de Bruxelles, en Belgique.

Avec la capitale belge verrouillée et le premier ministre français qui déclare que l'Europe est "en guerre", les leaders européens se sont réunuis d'urgence et ont déployé des policiers, des experts en explosifs, des chiens détecteurs et des agents en civil à travers le continent.

Plus de 200 vols en direction de Bruxelles ont été redirigés ailleurs ou annulés, selon le site Flighradar24.

Les responsables des aéroports de Paris ont annoncé un resserrement de la sécurité dans tous les aéroports de la ville, peu après les explosions de Bruxelles. Les aéroports de Londres, de Prague, d'Amsterdam, de Vienne et d'ailleurs sont aussi sur un pied d'alerte.

À Moscou, le ministre russe des Transports, Maxim Sokolov, a déclaré à la presse locale que la sécurité des aéroports du pays sera "réévaluée", même si les mesures de sécurité qui y sont actuellement en vigueur comptent déjà parmi les plus strictes de toute l'Europe. Les passagers sont soumis à des fouilles obligatoires dès leur arrivée, depuis qu'un kamikaze a fait 37 morts à l'aéroport moscovite Domodedovo en 2011.

Les responsables de l'aéroport londonien de Gatwick ont annoncé qu'en "raison des incidents terribles survenus à Bruxelles nous avons rehaussé la sécurité et les patrouilles à travers l'aéroport". Les dirigeants de l'aéroport Heathrow ont indiqué qu'ils collaborent avec la police pour fournir "une présence très visible" dans la foulée des attaques.

L'Égypte et la Grèce ont elles aussi annoncé de nouvelles mesures de sécurité.

En Allemagne, le transporteur ferroviaire Deutsche Bahn a suspendu son service haute vitesse vers Bruxelles. La compagnie a dit que les trains ICE s'arrêtent maintenant à Aachen, près de la frontière.

Les gouvernements britannique, néerlandais et polonais se sont réunis d'urgence au moment où ils renforçaient la sécurité dans leurs aéroports. Les premiers ministres néerlandais Mark Rutte et britannique David Cameron ont promis d'aider la Belgique.

"Nos pensées sont là, en Belgique, et nous prions pour les victimes", a dit la première ministre polonaises Beata Szydlo, qui a annulé une conférence de presse de routine pour se réunir d'urgence avec le conseil de sécurité de son gouvernement.

Un porte-parole du ministère autrichien de l'Intérieur a dit que des policiers supplémentaires ont été déployés dans les rues et dans les aéroports de Vienne et d'autres grandes villes du pays.

Les dirigeants espagnols se rencontreront au cours des prochaines heures pour évaluer la situation, mais le niveau d'alerte est pour le moment maintenu à son seuil actuel, soit un cran sous le maximum.

LIRE AUSSI:

» Des attentats frappent Bruxelles (VIDÉOS/PHOTOS)

» Le Manneken-Pis(se) sur le terrorisme

» Pourquoi frapper la station de métro Maelbeek?

» Tintin, symbole de solidarité avec le drame en Belgique

» VIDÉO: Les passagers évacués dans les tunnels du métro

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Aéroport Zaventem, métro Maelbeek... plusieurs explosions à Bruxelles Voyez les images