NOUVELLES
22/03/2016 11:46 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Le nombre d'homicides a atteint un record au Brésil en 2014

Le nombre d'homicides au Brésil a atteint le chiffre record de 59.627 en 2014, soit 163 par jour, ce qui en fait le pays le plus violent au monde en chiffres absolus, selon l'Atlas de la Violence 2016.

Le nombre d'homicides est en hausse de 3,8% par rapport à l'année précédente, et augmente de manière soutenue depuis dix ans, selon ce rapport élaboré par le Centre brésilien de sécurité publique, une ONG, en collaboration avec l'Institut de recherches économiques IPEA.

"C'est le chiffre le plus élevé jamais enregistré dans l'histoire du Brésil ce qui en fait le pays avec le plus grand nombre d'homicides au monde", a déclaré à l'AFP Renato Sergio de Lima, vice-président de l'ONG et l'un des chercheurs qui a dirigé l'étude.

En se basant sur les statistiques de l'Office de Nations unies contre la Drogue et le Crime (UNODC), l'Atlas aboutit à la conclusion que le Brésil a le plus grand nombre d'homicides de la planète, même si le taux n'est "que" de 29,1 pour 100.000, car sa population dépasse les 200 millions d'habitants.

Ce taux place le Brésil derrière des pays comme le Venezuela ou le Honduras, mais très au-dessus des 10 homicides pour 100.000 habitants, considéré par l'Onu comme le seuil de violence endémique.

"La violence n'a jamais atteint un niveau aussi élevé au Brésil, c'est une honte", a estimé Renato Sergio de Lima. En dix ans, les homicides ont augmenté de 21%, selon l'Atlas.

Les Etats les plus violents en valeur absolue sont ceux de Sao Paulo (sud-est), le plus riche du pays, avec 6.131 morts criminelles en 2014, et de Bahia (nord-est) avec 5.733 morts violentes.

En troisième place figure l'Etat de Rio de Janeiro, dont la capitale accueillera les jeux Olympiques en août, et où le nombre d'homicides s'est élevé à 5.522.

"Le Brésil ne s'occupe pas de ce problème", a estimé le chercheur.

nr/rs/jb/ih/tup/fjb