NOUVELLES
22/03/2016 01:12 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Le géant chinois ZTE espère une levée des restrictions américaines

Le géant chinois des équipements télécoms ZTE a déclaré mardi s'attendre à une levée des restrictions américaines imposées sur ses opérations pour avoir selon Washington violé l'embargo contre l'Iran.

Les Etats-Unis ont infligé début mars des représailles commerciales à la compagnie chinoise pour avoir "illicitement réexporté" vers l'Iran des équipements visés par les sanctions américaines.

Depuis, ZTE doit demander aux autorités américaines une "autorisation" spéciale à chaque fois qu'il souhaite acquérir une quelconque marchandise aux Etats-Unis, selon une notification du Départment américain au Commerce

Cette mesure limite la possibilité pour la firme chinoise d'acheter logiciels et équipements technologiques sur le territoire américain.

"ZTE s'est engagé à remplir toutes ses obligations et le fera" afin que les restrictions soient levées, a déclaré le géant des télécoms dans un communiqué.

La compagnie chinoise déclare par ailleurs avoir obtenu une "licence générale temporaire".

"Cette mesure provisoire va permettre à ZTE de continuer à servir les principales parties concernées tout en poursuivant son travail avec les autorités américaines afin d'aboutir à un règlement définitif."

Pékin avait condamné début mars les restrictions imposées par Washington, le ministère chinois du Commerce faisant alors part de "son fort mécontentement et de sa ferme opposition".

Le communiqué publié mardi par ZTE ne détaillait ni les dispositions de la licence temporaire évoquée ni les exigences nécessaires à son obtention.

"ZTE est pleinement engagé à se conformer aux lois et règlements des juridictions dans lesquelles il opère, et va poursuivre ses contributions à l'industrie mondiale des télécoms", affirme le texte.

Les enquêtes américaines sur le dossier auraient débuté en 2012, selon plusieurs médias.

Washington a accepté de lever depuis mi-janvier certaines sanctions contre Téhéran, mais continue d'imposer un embargo lié aux violations des droits de l'Homme et au terrorisme, interdisant de fait à nombre d'entreprises américaines de revenir en Iran.

Fondé en 1985, ZTE propose des équipements et services dans quelque 160 pays.

bxs-ehl/at

ZTE