NOUVELLES
22/03/2016 06:14 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

La pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko condamnée à 22 ans de prison (juge)

La pilote ukrainienne Nadia Savtchenko a été condamnée à 22 ans de prison par la justice russe au terme d'un procès qui l'a reconnue coupable de complicité dans le meurtre de deux journalistes russes, tués en juin 2014 dans l'est de l'Ukraine.

Les six mois de procès de celle qui est devenue pour les Ukrainiens une icône dressée face à la Russie se sont achevés dans la confusion la plus totale, Nadia Savtchenko se mettant à chanter une chanson traditionnelle et recouvrant la voix du juge qui la déclarait coupable.

Selon son avocat Nikolaï Polozov à l'AFP, elle a été "reconnue coupable de tous les chefs d'accusation", notamment de complicité dans le meurtre des deux journalistes de la télévision publique russe, Igor Korneliouk et Anton Volochine, le 17 juin 2014 à Lougansk.

"La sentence définitive est fixée à 22 ans de privation de liberté", a indiqué le juge du tribunal de la petite ville de Donetsk, proche de la frontière ukrainienne. Le Parquet russe avait pour sa part requis 23 ans de prison pour la pilote d'hélicoptère de 34 ans.

Nadia Savtchenko a également été condamnée à une amende de 30.000 roubles (390 euros) pour avoir "traversé illégalement la frontière avec la Russie", où elle a été arrêtée selon le tribunal.

La pilote, qui rejette en bloc les accusations portées contre elle, assure avoir été capturée par des rebelles prorusses avant que les deux journalistes ne trouvent la mort, puis livrée à la Russie.

L'un des avocats de la jeune femme, Mark Feïguine, a immédiatement appelé sur Twitter à organiser des "manifestations pacifiques" pour protester contre un "verdict criminel".

Le président ukrainien Petro Porochenko avait promis de faire "tout son possible" pour ramener chez elle Nadia Savtchenko, emprisonnée depuis 21 mois, évoquant un éventuel échange de prisonniers avec Moscou.

Les Occidentaux ont à plusieurs reprises appelé à la libération immédiate de la pilote ukrainienne, élue symboliquement députée dans son pays pendant son incarcération.

ml-am-pop/kat/cr

TWITTER