NOUVELLES
22/03/2016 10:41 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

La condamnation de la pilote ukrainienne Savtchenko est "un criant déni de justice" (département d'Etat)

Les Etats-Unis ont dénoncé mardi avec force la condamnation par la justice russe de la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko à 22 ans de prison, au moment où le secrétaire d'Etat John Kerry doit se rendre au Kremlin pour discuter du conflit ukrainien.

Dans un communiqué au vitriol, le porte-parole du département d'Etat John Kirby a qualifié de "criant déni de justice" la peine infligée à la militaire ukrainienne pour complicité de meurtre en juin 2014 de deux journalistes russes dans l'Est séparatiste de l'Ukraine.

Comme elle le fait régulièrement, l'administration américaine a exigé que "la Russie libère immédiatement Nadia Savtchenko et d'autres personnes détenues illégalement".

Le département d'Etat estime que la pilote ukrainienne est détenue "injustement" depuis deux ans par les autorités russes pour "des poursuites qui n'ont pas de fondements factuels".

La militaire ukrainienne a été condamnée mardi à 22 ans de prison par la justice russe au terme d'un procès qui l'a reconnue coupable de complicité pour le meurtre en juin 2014 de deux journalistes russes dans l'Est séparatiste de l'Ukraine.

Le président ukrainien Petro Porochenko, qui s'est fait une priorité d'obtenir la libération de cette femme de 34 ans, a aussitôt proposé à Moscou de l'échanger contre deux agents présumés du renseignement militaire russe, détenus depuis plusieurs mois en Ukraine.

Ce verdict survient le jour où John Kerry s'envole pour Moscou où il doit voir jeudi le président Vladimir Poutine afin de consolider la trêve en Syrie après le retrait partiel militaire russe et pour empêcher que les accords de cessez-le-feu et de règlement politique de Minsk ne volent en éclats.

vog-nr/elm