NOUVELLES
22/03/2016 12:59 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

L'opposition critique avec force le budget du gouvernement Trudeau

À Ottawa, les conservateurs accueillent avec un vif mécontentement les annonces faites par le ministre des Finances du pays, Bill Morneau, dans le budget qu'il vient tout juste de déposer.

La chef intérimaire du Parti conservateur du Canada, Rona Ambrose, critique le fait que le gouvernement de Justin Trudeau n'ait aucun plan pour revenir à l'équilibre budgétaire.

Mme Ambrose affirme que les libéraux ont rompu trois promesses importantes faites durant la campagne électorale :

  • un déficit n'excédant pas les 10 milliards de dollars;
  • l'instauration d'un gouvernement fiscalement responsable;
  • un plan pour revenir à l'équilibre budgétaire.

Le déficit prévu par le gouvernement Trudeau va s'élever à 29,4 milliards de dollars cette année. Il sera de 29 milliards de dollars l'an prochain et de 23 milliards de dollars en 2018.

Devant ces affirmations, les conservateurs, pour qui un déficit de 10 milliards s'avérait déjà élevé, concluent qu'on ne peut faire confiance au gouvernement actuel quand vient le temps de gérer l'économie canadienne.

Mulcair déçu

De son côté le chef néo-démocrate, Thomas Mulcair, déplore que la baisse d'impôt qui avait été promise aux petites et moyennes entreprises, des créateurs d'emploi selon lui, ne soit pas présente dans le budget.

M. Mulcair rappelle que les libéraux avaient aussi promis l'ajout de 3 milliards de dollars aux soins à domicile. Or, ce n'est pas non plus dans le budget, critique le chef néo-démocrate.

Plus d'informations à venir