NOUVELLES
22/03/2016 10:04 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Israël: arrestation de 1.200 Palestiniens travaillant sans permis

La police israélienne a annoncé mardi avoir arrêté 1.200 Palestiniens travaillant sans permis en Israël ainsi que 150 employeurs, alors qu'une nouvelle loi a été récemment adoptée durcissant les peines contre les contrevenants pour tenter de limiter l'accès des Palestiniens au territoire israélien.

"La police a arrêté ces deux dernières semaines 1.200 travailleurs palestiniens sans permis et 150 employeurs dans plus de 3.150 lieux différents", indique un communiqué de la police.

Les permis de travail en Israël sont très difficiles à obtenir pour les Palestiniens.

Le Parlement israélien a adopté le 14 mars une nouvelle loi durcissant les peines contre les personnes employant des Palestiniens sans permis.

Selon cette loi, les Israéliens qui emploient pendant une journée un Palestinien entré sur le territoire sans permis risquent jusqu'à deux ans de prison.

"Ceux qui emploient plus d'un travailleur illégal ou qui en recrute un pendant plus de 24 heures encourent jusqu'à quatre ans de prison", précise le Parlement sur son site.

Depuis le 1er octobre, les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël sont en proie à une vague de violences qui a coûté la vie à 198 Palestiniens, 28 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens morts dans cette vague de violences sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques, et la majorité ont agi seuls pour protester contre l'occupation de leur terre par Israël.

Selon un conseiller du gouvernement, 44% des attaques commises en Israël ont été le fait de Palestiniens entrés illégalement sur le territoire.

mib/feb