NOUVELLES
22/03/2016 07:12 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

France: la mère porteuse vendait les mêmes enfants à plusieurs couples

Une femme a été condamnée mardi en France à un an de prison avec sursis pour avoir escroqué deux couples homosexuels à qui elle avait vendu les enfants qu'elle portait mais qu'elle avait cédés à d'autres couples.

Le tribunal de Blois (centre) a été moins sévère que le procureur qui avait réclamé une peine d'un an de prison, dont trois mois ferme.

Aurore (prénom d'emprunt), aujourd'hui âgée de 37 ans, avait d'abord en 2008 confié à la naissance son cinquième enfant, dont elle ne voulait pas, à un couple de sa connaissance sans contrepartie financière.

Deux ans plus tard, elle avait répondu à une petite annonce et accepté de porter l'enfant d'un couple homosexuel en échange de 15.000 euros, une pratique illégale en France. Après l'accouchement en mars 2011, elle avait affirmé que le bébé, un garçon, était mort-né. En réalité, elle l'avait vendu pour environ 10.000 euros à un autre couple originaire du Luxembourg.

Le scénario s'est reproduit en 2012, et lorsqu'elle été arrêtée en 2013 après la plainte de "parents" escroqués, elle était en contact avec trois autres couples.

Les quatre premiers ont été jugés pour provocation à l'abandon d'enfant et condamnés à une amende de 2.000 euros avec sursis.

"Une mère porteuse, on avait conscience que c'était hors la loi, mais en allant sur Internet, on a vu que c'était facile", a expliqué au tribunal l'un des hommes escroqués.

Aurore a assuré de son côté au tribunal qu'elle voulait "juste donner du bonheur".

La jeune femme, violée par son père quand elle était adolescente, a été décrite par les experts comme souffrant de "carences affectives et éducatives majeures", avec "une très faible estime d'elle". "J'aurais préféré être adoptée par des parents qui m'auraient aimée comme j'étais", avait-elle dit à l'audience en fondant en larmes à l'audience.

cor-dro/am/nou