NOUVELLES
22/03/2016 09:28 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Corruption: nouvelles perquisitions chez le géant brésilien Odebrecht

RIO DE JANEIRO — La police brésilienne a procédé mardi à de nouvelles perquisitions dans les locaux du géant de la construction Odebrecht, qu'elle soupçonne d'avoir eu un département spécifiquement consacré au versement de pots-de-vin pour obtenir de généreux contrats.

Ces projets incluent notamment un aéroport, un métro et un stade en vue de la Coupe du monde de soccer.

Les procureurs ont annoncé l'arrestation d'une quinzaine de personnes, dont certains dirigeants, dans le cadre de l'enquête «Lave auto» qui porte sur des allégations de corruption chez le géant des hydrocarbures Petrobras.

L'ancien président de la compagnie, Marcelo Odebrecht, a été condamné à 19 ans de prison plus tôt ce mois-ci pour son rôle dans cette affaire. Les perquisitions de mardi élargissent toutefois la portée de l'enquête contre la firme de construction — une des principales entreprises impliquées dans l'organisation des Jeux olympiques de Rio de Janeiro cet été.

Odebrecht a fréquemment nié avoir quoi que ce soit à se reprocher. La compagnie a émis mardi un communiqué très succinct dans lequel elle assure collaborer à l'enquête.

Des procureurs ont affirmé, lors d'une conférence de presse, qu'Odebrecht disposait d'un département responsable du paiement de pots-de-vin, et que ce département a continué à fonctionner même après le lancement de l'enquête Petrobras il y a deux ans.

Le procureur fédéral Carlos Fernando dos Santos Lima a dit que des projets régionaux et fédéraux sont maintenant scrutés à la loupe.

Odebrecht aurait notamment versé des pots-de-vin pour construire l'aéroport de la ville centrale de Goiania, une prolongation du métro de Rio de Janeiro et le stade Arena Corinthians de Sao Paulo.

Marcelo Odebrecht aurait continué à collaborer au versement de pots-de-vin même après son arrestation, en juin 2015.