NOUVELLES
22/03/2016 04:52 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Cisjordanie: perquisition israélienne d'une université et d'une association

L'armée israélienne a perquisitionné mardi à l'aube les locaux du Conseil étudiant d'une université et d'une association caritative dans le nord de la Cisjordanie occupée, saisissant de nombreux équipements, ont indiqué des sources palestiniennes.

L'armée a saisi la quasi-totalité des ordinateurs, biens et meubles qui se trouvaient au siège de l'organisation Zakat (Aumône, en arabe) de Tulkarem, ont indiqué à l'AFP des sources policières et des témoins palestiniens.

Les serrures ont été détruites à l'explosif et de nombreux soldats ont ensuite pénétré dans les locaux, a indiqué l'agence officielle Wafa.

Les soldats israéliens ont également perquisitionné et saisi des documents et des ordinateurs au Conseil étudiant de l'Université arabo-américaine de Jénine, provoquant d'importants dégâts, a indiqué le bureau du Premier ministre Rami Hamdallah.

L'ensemble des syndicats étudiants dépendant de mouvements politiques sont représentés au sein de ce Conseil, qui représente les étudiants devant l'administration de l'Université.

M. Hamdallah a condamné "une nouvelle violation du sanctuaire des établissements d'enseignement palestiniens", appelant "la communauté internationale à ne pas rester silencieuse".

Durant les derniers mois, plusieurs universités palestiniennes ont été perquisitionnées, notamment celle de Bir Zeit, proche de Ramallah, le siège de l'Autorité palestinienne.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole militaire a confirmé que des "soldats ont procédé à des perquisitions dans les locaux de l'université arabo-américaine (à Jénine) et saisi du matériel de propagande et des drapeaux de groupes terroristes y compris du Hamas", le groupe islamiste qui contrôle la bande de Gaza.

Ce genre d'opération contribue à "empêcher de nouveaux attentats", a ajouté la porte-parole, en référence aux nombreuses attaques anti-israéliennes commises ces derniers mois en Cisjordanie et en Israël.

Ces attaques quasi-quotidiennes sont menées par des Palestiniens isolés, le plus souvent armés de couteaux et généralement abattus sur-le-champ.

is-sbh-jlr/vl