NOUVELLES
22/03/2016 10:42 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Attentats de Bruxelles: un ministre israélien accuse l'Europe d'avoir ignoré le danger

Un ministre israélien réagissant aux attentats de Bruxelles a accusé mardi l'Europe d'avoir ignoré le danger posé par "des cellules terroristes islamiques" sur son sol, préférant critiquer Israël.

"Je le répète: nombreux sont ceux en Europe qui ont préféré s'adonner à la folie qui consistait à condamner Israël, à étiqueter ses produits, et à le boycotter, (alors qu'au) même moment, sous le nez des citoyens du continent, croissaient des milliers de cellules terroristes (...)", a affirmé le ministre des Sciences, de la Technologie et de l'Espace, Ofir Akounis, sur sa page Facebook.

Le ministre s'est distingué par cette déclaration alors que le reste de la classe politique israélienne a exprimé sa solidarité avec le peuple belge et appelé à l'union contre le terrorisme.

M. Akounis, réputé proche du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, faisait référence à la décision de l'Union européenne (UE) d'étiqueter les produits en provenance des colonies dans les territoires occupés par Israël pour les distinguer de ceux fabriqués en Israël.

L'UE considère la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens comme illégale et la dénonce régulièrement.

Une large partie de la droite israélienne dénonce cet étiquetage comme une mesure de boycott contre Israël, ce que l'UE réfute constamment.

"Pour notre plus grand chagrin, la réalité a frappé des dizaines d'innocents", a ajouté M. Akounis en présentant ses condoléances aux Belges et aux proches des victimes.

Le chef de l'opposition israélienne Isaac Herzog a réagi aux propos de M. Akounis en publiant sur sa page Facebook, un réquisitoire contre "ceux qui distribuent des notes à l'Europe".

"Ca suffit! D'où vient ce misérable cynisme? C'est une déformation de la morale humaine la plus élémentaire...Ensemble, sans condescendance, nous devons nous unir pour vaincre le terrorisme", s'est emporté M. Herzog.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé dans un message vidéo retransmis devant la convention annuelle du groupe de pression américain pro-israélien Aipac que "le seul moyen de vaincre le terrorisme est de s'unir et de le combattre ensemble" tout en présentant "ses condoléances aux familles des victimes".

De son côté, le président israélien Reuven Rivlin a envoyé une lettre de condoléances au roi Philippe de Belgique l'assurant du "soutien du peuple israélien dans cette épreuve".

"Le terrorisme est du terrorisme que ce soit à Bruxelles, Paris, Istanbul où Jérusalem. Ces événements horribles nous prouvent une fois de plus que nous devons nous tenir unis dans la lutte contre ceux qui utilisent la violence pour étouffer les libertés individuelles (...)", a affirmé M. Rivlin dans cette lettre.

jlr-mib/nbz