NOUVELLES
22/03/2016 08:19 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Attentats à Bruxelles : Tour Eiffel aux couleurs belges et drapeaux en berne en France

La Tour Eiffel sera illuminée mardi soir aux couleurs de la Belgique et les drapeaux seront mis en berne en France en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles, ont annoncé le président François Hollande et la maire de Paris Anne Hidalgo.

"J'ai décidé avec le Premier ministre (Manuel Valls) de mettre les drapeaux en berne dans notre pays", a déclaré le chef de l'État français, qui s'est rendu dans l'après-midi à l'ambassade de Belgique.

"C'est toute l'Europe qui est visée, ses valeurs, ses principes, la démocratie. Tous unis contre le terrorisme, nous vaincrons", a écrit M. Hollande dans un registre de condoléances, après s'être recueilli avec le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

Le président, qui avait dénoncé dans la "matinée de "lâches et odieux attentats", a assuré que la France était "aux côtés des Belges dans cette épreuve, en leur apportant tout (son) soutien, toute (son) affection et toute (son) amitié".

En début d'après-midi, les parlementaires et membres du gouvernement ont observé à l'Assemblée nationale puis au Sénat une minute de silence en hommage aux victimes.

La maire de Paris avait auparavant annoncé que la Tour Eiffel, monument symbole de la capitale française, serait illuminée mardi soir aux couleurs noir-jaune-rouge de la Belgique, en hommage "aux victimes, à leurs proches et à l'ensemble du peuple belge".

La Tour Eiffel avait, comme des dizaines d'autres monuments emblématiques dans le monde, été illuminée aux couleurs de la France après les attaques jihadistes du 13 novembre dernier, qui avaient fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés.

Anne Hidalgo a également convié les Parisiens à un rassemblement silencieux mardi soir sur le parvis de l'Hôtel de Ville de la capitale.

ff/frd/mw/bpi/mct