NOUVELLES
22/03/2016 06:54 EDT | Actualisé 23/03/2017 01:12 EDT

Attentat à Bruxelles: "beaucoup de nationalités" parmi les blessés (maire)

Le maire de Bruxelles Yvan Mayeur a annoncé qu'il y avait "beaucoup de nationalités" parmi les blessés des attentats de mardi dans une rame de métro de la capitale belge, ajoutant que l'identification des victimes allait "prendre du temps" en raison de la situation "chaotique".

"La situation dans le métro est extrêmement chaotique", a reconnu M. Mayeur lors d'une conférence de presse, évoquant "un travail important pour identifier les victimes".

"Ca va prendre du temps", a-t-il prévenu, alors que la priorité des enquêteurs est, dans l'urgence, d'identifier l'auteur de l'attentat. "La première personne que les forces veulent identifier, c'est l'auteur", afin de "le distinguer" des victimes, a souligné l'édile

Le bilan des attentats perpétrés mardi matin à Bruxelles a été révisé à la hausse. Selon les pompiers, 14 personnes ont été tuées et 96 blessées vers 08H00 (07H00 GMT) dans deux explosions à l'aéroport de Zaventem.

A la station de métro Maelbeek, où une forte explosion s'est produite dans une rame vers 09H00 (08H00 GMT), il y a "probablement une vingtaine de décès" ainsi que "106 blessés", selon le maire. Les pompiers font eux état d'une "quinzaine de morts" et 72 blessés.

Parmi les 106 blessés, il y a "17 blessés graves", 23 personnes "fortement atteintes par l'explosion" et 66 autres "plus légèrement blessées", a détaillé le bourgmestre. Il a par ailleurs déclaré qu'"il y a beaucoup de nationalités" parmi les blessés, Bruxelles étant "une ville très cosmopolite".

La déflagration a été telle qu'elle a provoqué l'écroulement de trois murs d'un parking souterrain attenant à la station de métro, a décrit un porte-parole des pompiers bruxellois, Pierre Meys.

"Une explosion a retenti dans la rame de métro, cette rame de métro a été évacuée" ainsi qu'une autre rame arrivant dans l'autre sens, a expliqué une porte-parole de la Stib, la société exploitant les transports en commun, Françoise Ledune.

siu-axr-mad/cls/alc